Tourisme : nécessite du partenariat pour définir les besoins en ressource humaine

Tourisme : nécessite du partenariat pour définir les besoins en ressource humaine
APS

APS

ALGER – Le ministre de la Formation et de l’enseignement professionnels, Mohamed Mebarki a mis en avant, dimanche à Alger, l’importance du partenariat pour définir les besoins en ressource humaine qualifiée dans les domaines du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie, et ce dans le cadre de la promotion du tourisme comme secteur stratégique pour le développement économique.

Co-présidant les travaux d’une journée d’études sur les métiers d’hôtellerie, restauration et du tourisme avec le ministre du Tourisme et de l’artisanat, Abdelkader Benmessaoud, en présence du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, M. Mebarki a affirmé que l’établissement d’un partenariat dans ce domaine avait pour objectif de « définir les besoins des établissements touristiques en ressource humaine, en sus d’actualiser et de moderniser les programmes et contenus de formation, et de développer les stages pratiques pour permettre aux apprentis d’acquérir des compétences professionnelles ».

Le ministre a abordé, dans ce cadre, les moyens « importants » mobilisés par le secteur de la formation professionnelle pour développer les compétences professionnelles nécessaires à la promotion des activités économiques nationales, notamment dans le tourisme et l’hôtellerie, rappelant, à ce titre, que le secteur comptait près de 1300 établissements de formation à travers l’ensemble du territoire national, avec une capacité d’accueil annuelle de plus de 650.000 stagiaires et apprentis, des établissements qui proposent des offres de formation dans 478 filières.

Les branches d’hôtellerie, de restauration et du tourisme englobent à elles seules 26 spécialités, dont 15 dans la formation résidentielle, l’apprentissage et la formation à distance, outre 11 spécialités dans la formation par apprentissage, notamment dans les domaines d’hôtellerie et les métiers de réceptionniste, de guide touristique locale, cuisinier …etc.

40.000 jeunes sont inscrits chaque année dans ces spécialités, le secteur enregistrant annuellement plus de 11.500 diplômés dans les branches du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration.

M. Mebarki a estimé, en outre, que la promotion du mode de formation par apprentissage, notamment dans le domaine touristique constitue « un objectif primordial » dans le système de formation professionnelle, soulignant que l’apprentissage est « plus efficace » et plus proche de l’environnement économique.

Pour sa part, le ministre du Tourisme et de l’artisanat a souligné que l’investissement dans la ressource humaine représentait « la colonne vertébrale » de la politique du développement du secteur, soulignant l’impératif de « répondre aux besoins réels du secteur en termes de main d’œuvre qualifiée ».

M. Benmessaoud a mis en avant, dans ce sens, l’importance du partenariat avec le secteur de la formation professionnelle en matière de « développement de l’apprentissage pour une exploitation optimale de capacités et compétences dans le secteur touristique et hôtelier ».

A ce propos, le ministre a indiqué que le plan d’orientation de l’aménagement touristique accordait un intérêt majeur à la stratégie de formation en la plaçant parmi ses principaux objectifs, soulignant que « l’importance réside en la nécessité de doter les institutions hôtelières et touristiques de main d’œuvre spécialisée répondant aux exigences du tourisme moderne ».

De son côté, le wali d’Alger a fait état de « 90 hôtels en cours de réalisation au niveau de la wilaya ce qui permettra d’assurer 8.000 emplois permanents dans l’avenir » outre 100 projets hôteliers « en cours d’étude », relevant, par ailleurs, l’importance de la formation dans l’insertion de la main d’œuvre qualifiée dans le marché du travail.

La rencontre a été marquée par la signature d’une convention entre la direction de la formation et de l’enseignements professionnels et la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger ainsi qu’une autre convention entre la direction de la formation et de l’enseignements professionnels de la wilaya d’Alger, la Fédération nationale des hôteliers algériens (FNH) et le Syndicat national des agences de voyages Algérie (SNAV) portant définition des besoins des entreprises hôtelières et touristiques en termes de ressource humaine qualifiée et l’actualisation des programmes de formation en matière de tourisme et hôtellerie en fonction des besoins de l’économie nationale.

Par ailleurs, un hommage a été rendu, lors de cette rencontre, au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika en reconnaissance à ses efforts consentis pour la promotion du tourisme et de la formation professionnelle ».

Kahina Sadaoui
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply