Entreprendre le voyage du succès en 7 étapes

Entreprendre le voyage du succès en 7 étapes

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » – Blaise Pascal

Tout est énergie. L’étude de la physique quantique nous a montré que même nos pensées ont une fréquence énergétique. Celles-ci ont le pouvoir d’attirer comme de repousser ce que l’on désire. En vérité, l’humain a construit la machine pour se faciliter la vie, mais la meilleure des machines reste l’humain. Fait de chair de sang et d’os, il créé, développe, suppléé, innove, se pose des questions sur tous les sujets. Il trouve des explications aux faits, des solutions aux problèmes. L’humain s’adapte, change selon les circonstances, se nourrit de son environnement et apprend de ses erreurs. Il est l’être qui mérite sa place en tête de la chaîne alimentaire, grâce à ses nombreuses capacités. Alors comment se réaliser et avoir du succès dans sa vie ?Deepak Chopra, l’auteur du livre ‘Les 7 lois spirituelles du succès‘, définit le succès comme étant un voyage. Le voyage de l’abondance. L’abondance pouvant être décrite comme un grand mouvement de toutes les bonnes choses vers nous. Souvent caractérisée par la richesse matérielle, le succès est à tort confondu avec celle-ci. Les Porsche Cayennes peuvent, certes, être louées, mais le succès véritable ne peut être fabulé. D’après l’auteur, les biens matériels ne font que faciliter le voyage. Mais le véritable succès inclut également la santé, l’amour de sa vie, l’énergie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien être et la paix de l’esprit. L’auteur nous livre donc 7 étapes pour mener à bien ce voyage.

1. Être : La loi de la pure potentialité

Tout part et commence par nous. Et nous sommes divisés en 3 parties : esprit, âme et corps ; conscient inconscient et supra-conscient. Parfois, la tête dit non, mais le corps dit oui. L’esprit peut dire oui, mais le corps dit non. Le cœur, l’instinct peut refuser une situation en faisant passer le message par le corps, alors que rien ne présage qu’il va se passer quelque chose de mal ; mais l’esprit rationnel raisonne selon les faits présents et accepte… Pour finalement s’apercevoir que le cœur avait raison dès le départ. Le seul moyen pour que tête, corps et cœur aillent dans la même direction est de savoir « Être. »

On apprend à « Être » par la méditation… Communier avec la nature, communier avec soi-même et pratiquer le non-jugement. Le fait de rester calme, sans bouger, sans parler, sans lire, sans penser. Et arrêter de penser dans nos esprits qui bourdonnent d’idées, de jugements et de préjugés, est difficile. Descartes disait : « Je pense donc je suis. »En vérité, trop de pensées tuent la pensée et ne mènent nulle part. Nous « Sommes » déjà, car nous sommes vivants. Seulement, nous avons besoin de nous connecter à nous-même, car la capacité de ne point juger, d’être en communion avec soi-même et la nature, est le premier pas vers une meilleure vie.

En effet, être en communion avec soi et la nature exige une grande concentration et une abstraction totale de jugement. Ainsi, vous mettez en pratique les 2 et 3e accords toltèques délivré par Don Miguel Ruiz : « Ne rien prendre personnellement » et « Ne faire aucune supposition » [voir l’article 4 accords pour être heureux]. Aussi, être en communion avec soi et la nature, ressourcerenforce et recharge. Tel votre état après un bon fou rire ou une bonne balade en forêt, « Être » reconnecte à soi-même et rappelle une vérité fondamentale : Chaque minute qui passe est une page blanche où l’on peut écrire une nouvelle histoire, un nouveau chapitre ou un nouveau livre. Par conséquent, réévaluez votre vie et orientez-là tout de suite dans le sens que vous souhaitez. Vivez une vie épanouissante.

2. Donner sans rien attendre en retour : La loi du don

« L’univers opère par échange dynamique. Donner et recevoir ne sont que les aspects différents du flot de l’énergie dans l’univers. Décider de donner ce que nous voulons recevoir permet à l’abondance de l’univers de circuler à travers nos vies. » – Deepak Chopra

Donner avec amour et joie est l’un des actes les plus nobles que l’on puisse faire. Il est libre, gratuit et engendre des bons sentiments chez nous et chez celui qui reçoit le don. Le don peut être matériel comme immatériel. Cela peut être des encouragements, une bénédiction, un compliment, du temps, une prière, une attention. Donner et recevoir sont les 2 faces d’une même pièce ; et donner ce que l’on veut recevoir, permet d’attirer ce que l’on veut à soi et de se construire un bon karma. Car la meilleure façon d’avoir ce que l’on souhaite est d’aider les autres à obtenir ce qu’ils veulent.

Prenez la résolution de toujours apporter quelque chose aux personnes que vous rencontrez, que ce soit votre temps, une bénédiction ou une prière. Soyez reconnaissante envers l’autre en lui offrant quelque chose. Cela met en œuvre le processus de la circulation de la joie, de la richesse et de l’affluence.
Sachez aussi recevoir, que ce soit un cadeau ou des compliments. Beaucoup se méfient des compliments et y répondent de manière sarcastique voire négative : « Si vous le dites… Je ne crois pas, mais merci. » Or, toutes les personnes qui vous font des compliments ne sont pas à assimiler au « renard« , dans la fable du corbeau et du renard de Jean de la Fontaine. Beaucoup pensent sincèrement ce qu’ils disent. Et voir un compliment mis en pièce par le destinataire de celui-ci montre juste que cette personne a de sérieux problèmes d’estime d’elle-même. Problèmes qu’une personne qui prend le temps de se connecter à elle-même ne connaît pas. En effet, cette personne se connaît et sait donc tout de suite si le compliment est pertinent ou non. Et ce, sans fausse modestie, gêne ou pudeur. Car la communion régulière avec soi-même et la nature, combinée avec le non jugement et le fait de savoir donner comme recevoir, amènent la paix intérieure, l’amour du prochain et de soi. Et lorsque l’on s’aime véritablement, on ne peut que se valoriser, avec humilité.

3. What comes around goes around : La loi du karma

Temps mort. À partir de maintenant, stoppez tout et réévaluez vos choix passés et leurs conséquences, afin de faire de meilleurs choix maintenant et à l’avenir. Car ce qui monte, redescend. Ce qui va, revient avec la même énergie. Ceux qui arrivent au sommet, peuvent revenir dans le total anonymat, d’où la dépression et les addictions de nombreuses célébrités tombées dans l’oubli.

Deux questions doivent suivre chacune de vos décisions : est-ce que ce choix est bon pour moi et les autres ? Quelles seront ses conséquences ? Parce qu’il en aura. Toutes les actions et décisions sont suivies de conséquences quelle qu’elles soient. Si la réponse à ces 2 questions est positive, alors foncez ! Si vous ne le sentez pas vraiment, patientez quelques jours et voyez à nouveau. Rappel : Le corps ne sert pas seulement à vous nourrir physiquement ; il vous aide à vous nourrir spirituellement aussi. Car toutes les sensations passent par lui. Notre corps et notre instinct sont nos meilleurs amis. Directs, simples et francs, leur réponse via votre corps ne sera que oui ou non ; pas de tergiversation. Ce qui vous facilite le travail. À vous de bien choisir votre karma.

4. Faire moins et accomplir plus : La loi du moindre effort

« L’intelligence de la nature prend le chemin du moindre effort. Elle fonctionne avec insouciance, harmonie et amour. Lorsque nous exploitons les forces de l’harmonie, de la joie et de l’amour, nous créons naturellement le succès et la bonne fortune. » – Deepak Chopra

Que fait le cours d’eau lorsqu’il rencontre une roche ? Il la contourne. Que fait l’arbre quand il vente fortement ? Il se plie. Qu’ont fait tous les animaux lorsqu’ils ont senti le tsunami venir sur une plage en 2004 ? Ils ont remonté les plages pour trouver un abri afin de se protéger. La nature est pleine de ressources et d’enseignements que nous dénigrons quotidiennement. Nous nous plaignons de la pluie qui pourtant nourrit la terre, remplit nos nappes phréatiques, renouvelant ainsi l’eau à laquelle nous avons accès tous les jours. Nous nous plaignons lorsqu’il fait trop chaud, or le soleil amène la vitamine D nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme et à la croissance des plantes ! Par l’intermédiaire de la vitamine D, le soleil donne bonne mine, renforce le système immunitaire, fixe le calcium sur les os et peut prévenir de nombreuses maladies – lorsque l’exposition au soleil reste modérée. Inutile de devenir orange ou rose saumon pour en bénéficier.

Alors si tout est si simple, pourquoi le succès est-il considéré comme étant accessible uniquement aux dépens d’autrui ? Parce que la plupart des gens pensent que l’herbe, l’intelligence, les compétences sont « chez les autres » et voient en l’autre un potentiel rival. Cette croyance est empreinte d’un grand manque d’estime et de confiance en soi, car l’univers a donné à chacun des dons et aptitudes particulières qui, bien exploités, peuvent conduire leur auteur au succès. Dans ce cas, comment accomplir plus ?

  • En prenant la responsabilité de nos sentiments et émotions face aux situations et aux gens. Car ceux-ci sont les meilleurs professeurs. Nous avons tendance à croire que le problème vient des autres ou des situations que l’on rencontre. Alors qu’en vérité, nous réagissons par rapport aux sentiments que nous inspirent les gens ou les situations. Ce sont donc nos sentiments, nos émotions, nos interprétations, qui dirigent nos actes. L’autre ou la situation n’est en rien la cause.
  • En ne blâmant personne. Ni vous, ni une situation, ni une tierce personne. Cela consiste à prendre l’entière responsabilité de ses actes, pensées et émotions au quotidien. Car il y a un sens caché derrière chaque événement. Ce sens caché est au service de notre propre évolution. Acceptez les situations, les gens, les choses tels qu’ils sont.
  • En pratiquant l’abandon. Cessez de vouloir convaincre, avoir raison ou imposer votre point de vue. Restez ouverte à tous les points de vue sans être attachée à l’un d’entre eux. Cela vous rendra plus souple et vous évitera des prises de becs inutiles.

5. Ce que tu veux, crois que tu l’as déjà : La loi du désir et de l’intention

« N’oubliez pas que votre vraie nature est celle de l’esprit. Quoique vous fassiez, prenez-en conscience et laisser doucement aller vos désirs. L’univers s’occupera du reste» – Deepak Chopra

Le présent est conscience, le passé est souvenir, le futur, anticipation. C’est dans le présent que l’on construit le futur. C’est la raison pour laquelle il est si important de vivre le moment présent.
Dans le présent, établissez vos intentions, déclarez vos désirs à l’univers et lâchez prise.
Lâcher prise signifie n’accorder aucun attachement, aucune inquiétude concernant le résultat. Lâcher prise vous permet d’être en paix, car au fond de vous, vous savez. Vous avez l’intime conviction que l’objet de vos désirs va se réaliser.

6. Apprendre à lâcher prise : La loi du détachement

« Dans le détachement se cache la sagesse de l’incertain. Cette sagesse nous libère des entraves créées par le passé, par le connu. Elle ouvre la porte de la prison qu’a construite notre conditionnement au passé. En acceptant d’entrer dans l’inconnu, dans le champs de tous les possibles, nous nous abandonnons à l’esprit créatif, au chorégraphe de la danse de l’univers. » – Deepak Chopra

Afin d’expliquer clairement cette étape, je vous donnerai un exemple tiré de mon propre vécu :
En mars 2013, on me proposa d’aller à Las Vegas le mois d’octobre 2013 pour suivre une conférence. Je refusai de prime abord car Las Vegas est considéré comme étant « la ville du pêché ». De plus, à l’époque où on me l’avait proposé, je n’avais pas l’argent pour un si grand voyage. Avril, mai, puis juin 2013 arriva.
Je passai du « non » au « pourquoi pas » car je n’avais jamais été aux Etats-Unis. Puis le 15 juin vint.
Ce jour là, je n’avais toujours pas l’argent pour payer le voyage à Las Vegas, mais quelque chose avait changé. Les doutes, la peur et la crainte s’étaient évanouis. Un grand calme intérieur et une farouche détermination les avaient remplacés.

Dans mon salon, ce 15 juin 2013, avant de prendre ma place pour ladite conférence, je déclarai à voix haute avec force et assurance : « Je m’engage à trouver le moyen de payer ce voyage, car en octobre 2013, je serai à Las Vegas. » Ma décision était prise, ferme et résolue. Comme je travaillais en intérim à l’époque, mon CV continuait de circuler. J’eus 2 entretiens les deux semaines qui suivirent et je fus engagée le mois d’après avec un meilleur salaire. Je partis non seulement à Vegas, mais également à Los Angeles, qui est à 4h de route de là.

Lorsque je pris la décision de partir, j’étais motivée par 2 choses : le fait d’aller aux Etats-Unis qui était une grande première, et le fait de le faire seule sans l’aide de qui que ce soit. Il y a un dicton qui dit : « Aide-toi et le ciel t’aidera. » Je me suis aidée en postulant, en prenant contact avec des recruteurs et en mettant à jour mon CV sur divers sites, tout cela en restant disponible, calme et assurée. Et lorsque l’occasion s’est présentée, j’étais prête.

La loi du détachement consiste à faire confiance en l’univers, qui n’est autre que le champ de tous les possible. Faire confiance signifie savoir attendre pour voir et saisir les meilleures opportunités, tout en faisant sa part avec l’ultime conviction de voir l’objet de son désir se réaliser.

7. Trouver son but dans la vie : La loi du dharma

« Tout le monde a une mission dans la vie. Un don unique, ou un talent spécial à offrir à autrui. Lorsque nous mettons ce talent particulier au service des autres, nous connaissons l’extase et l’exultation de notre propre esprit, lui qui est le but ultime de tous les buts. » – Deepak Chopra

Le Dharma est un mot sanskrit signifiant le but de la vie. D’après l’auteur, il est possible de trouver son but dans la vie en commençant par s’apprécier et reconnaître ses propres talents. Que faites-vous mieux que tout le monde ? Quelles sont vos aptitudes particulières ? C’est ce qu’il vous faut trouver en vous. Ensuite, faites en une liste afin de les exploiter et d’en faire profiter au monde. À ce niveau, le meilleur exemple que tout le monde connaît est Beyoncé. Bête de scène, travailleuse acharnée, la petite Beyoncé donnait des concerts dans son jardin avant de monter sur les scènes de différentes salles de concert du monde entier. Le talent n’empêche pas le travail, et le travail rend de plus en plus talentueux, raison pour laquelle elle est récompensée à tous les niveaux. Enfin, trouvez votre vocation : comment servir, aider les autres ? L’humain étant un animal sociable ayant besoin de ses semblables, il est important de trouver comment contribuer à l’évolution de l’humanité.

Pour faciliter notre réflexion, l’auteur nous invite à nous asseoir au calme avec une feuille et un stylo, et de répondre aux 2 questions suivantes :

  • Si vous aviez autant de temps et d’argent qu’il vous est possible d’imaginer, que feriez-vous ?
    Si vous choisissez de poursuivre votre action actuelle, alors vous êtes dans le dharma parce que vous ressentez de la passion pour ce que vous faites. Vous exprimez votre talent particulier.
  • De quelle manière puis-je le mieux servir l’humanité ?

Répondez à ces questions et mettez-vous au travail. Car lorsque votre expression créative rencontre les besoins de vos semblables, la richesse jaillit spontanément du royaume de l’esprit au monde de la forme.

Source: http://femmedinfluence.fr/7-lois-spirituelles-du-succes/

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply