bienvenue à freedom cove

bienvenue à freedom cove

Au Canada – Freedom Cove, la maison écolo qui flotte

Cette forteresse flottante et durable se trouve sur les eaux au bord de la côte de l’île de Guide voyage à Vancouver en Colombie-Britannique (Canada) et prouve à quel point vivre de façon durable et loin de tout peut être merveilleux. Wayne Adams, 66 ans, et Catherine King, 59 ans, ont construit cette maison flottante (pour ne pas dire ville) ensemble en 1992, et ont depuis sollicité de plus en plus leur jardin bio et la pêche pour se nourrir et vivre tranquillement.

Catherine King: Je suis Catherine, et celui la est mon mari Wayne.

Wayne Adams: Je suis Wayne Bienvenue à Freedom Cove. Nous vivons dans un endroit isolé, le seul qui nous permet de s’y rendre est l’eau, il n’y a pas de route ici. L’eau est notre autoroute.

Catherine King: tout ce que vous voyez ici dans notre maison est flottant, nous somme liés à la cote par des tuyaux et nous ne disposons pas d’une ancre, nous avons la maison principale, nous avons un circuit pour la danse, un phare, 4 Pépinières, on a commencé à planter et on cherche comment élargir le jardin.

Wayne Adams: Nous avons tout fait avec la tronçonneuse et le marteau, sans outils dont vous avez besoin d’énergie. Je connais chaque clou et chaque planche par nom. Il pèse environ 500 tonnes, je peux faire flotter un million de livres, j’avais l’habitude de construire maisons sur les arbres depuis que j’avais sept ans. Puis je l’ai dit à mon père: je veux mettre la maison de l’arbre dans l’océan.

Avez-vous déjà eu le mal de la mer ?
Wayne Adams: Non, quand je vais dans la ville je souffre des vertiges de la terre.

Wayne Adams : le plus important dans la vie en Clay kot Sound, sur la côte ouest de l’ile Vancouver, c’est la biomasse la plus riche du monde. Et par conséquent, il fort possible d’avoir un très gros poisson pour le dîner. Je dois seulement sortir à la pèche en bateau avec les pagaies et je reviens avec un poisson en 10 seulement. Mais quand le vent souffle et les eaux sont rage, je me couche sur le canapé et je pêche depuis la maison.

Wayne Adams: J’espérais récolter plus d’argent en tant qu’artiste. Mais la vie de subsistance était notre opportunité pour obtenir quoi que ce soit en tant qu’artistes. Nous ne pouvions pas acheter un immobilier alors on a décidé de construire notre maison à nous. C’était une excellente occasion de sortir de la ville et de voir que nous pouvons réussir ici. Maintenant, après 24 ans, nous sommes toujours là.

Catherine: Je ne peux pas m’imaginer vivre une autre vie. Je me sens complètement satisfaite.

Wayne Adams: C’est bien cherie, cela est très agréable, je travaille là-dessus.

Regardez la vidéo source  youtube

images

La vie est belle 

 

par issam saidi 
Élite Presse®

Issam Saidi
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply