Twitter autorise désormais les messages contenant jusqu’à 280 caractères

Twitter autorise désormais les messages contenant jusqu’à 280 caractères
La plate-forme Twitter est accessible aussi bien depuis un ordinateur que depuis son smartphone. ©JAAP ARRIENS / NURPHOTO

Les utilisateurs de ce réseau social, dont les messages étaient jusqu’à présent limités à 140 caractères, pourront désormais écrire des message deux fois plus long.

280. C’est un pari risqué que tente le réseau Twitter, qui permet désormais de poster des messages deux fois plus long que de coutume. Depuis sa création en mars 2006, le réseau s’était fait une spécialité de messages très courts, limités à 140 caractères, pour contraindre les utilisateurs à la concision. En 2015, cette limite a été levée pour les messages privés, adressés entre deux personnes se suivant mutuellement sur le réseau. Mais les messages publics, eux, étaient toujours soumis à cette contrainte de concision. Un peu de lest avait été lâché en septembre 2016, lorsque Twitter a cessé de comptabiliser l’insertion de photos ou de GIFs comme des caractères dans un message. Ce qui permettait aux utilisateurs d’illustrer leurs tweets sans amputer davantage le texte d’accompagnement. Mais ce « gain » ne concernait qu’une vingtaine de caractères. La possibilité soudaine de doubler la quantité de texte dans un message est donc un petit bouleversement à l’échelle de ce réseau.

Ne pas pénaliser les pays dont la langue est moins concise

« Notre but était de rendre (l’allongement) possible tout en s’assurant que l’on conservait la vitesse et la brièveté qui font de Twitter, Twitter » explique Aliza Rosen, responsable produit de Twitter, dans un message. Elle y rappelle que cette décision fait suite à un test mis en place en septembre 2017 auprès de quelques utilisateurs. Aliza Rosen avançait à l’époque une volonté de ne pas pénaliser certains pays dont la langue nécessitait plus d’espace pour s’exprimer.

LANGUE. Comme le montre ce schéma qui présente le nombre de caractères dans un tweet en fonction de la langue, on constate que les tweets écrits en japonais sont beaucoup plus concis que ceux en anglais. La plupart d’entre eux (courbe rouge) ne dépassent pas les 15 caractères, et seuls 0,4% des tweets écrits dans cette langue flirtent avec la limite (autrefois) maximale des 140 caractères. Il en irait de même pour les messages écrits en coréen ou en chinois.  En anglais, en revanche, la plupart des tweets comprennent 34 caractères, mais les utilisateurs anglophones sont beaucoup plus nombreux (9% de l’ensemble des tweets) à se heurter au mur des 140 caractères. C’est pourquoi cet agrandissement de l’espace d’expression ne concerne que les messages en caractères latins car c’est surtout en anglais, espagnol, portugais ou français que la limite de 140 caractères semble poser parfois souci aux utilisateurs.

« Seul 5% des tweets dépassent les 140 caractères »

 « En regardant les résultats (du test), nous sommes ravis d’annoncer que nous avons atteint notre but et que nous lançons le changement dans toutes les langues » poursuit Aliza Rosen. « Nous avons observé que lorsque les gens avaient besoin de plus de 140 caractères, ils twittaient plus facilement et plus souvent« . D’après les résultats des tests, seulement 1% des tweets se heurtent au mur des 280 caractères, comme on peut le voir dans le schéma suivant.

« Cela nous montre qu’un peu plus d’espace permet aux gens d’exprimer plus facilement leur pensée dans un tweet, ce qui leur permet de dire ce qu’ils veulent, et d’envoyer leurs messages plus rapidement que précédemment » conclut Aliza Rosen. Twitter va-t-il devenir un déversoir de messages interminables ? L’entreprise veut croire que non. Les tests auraient montré que « seulement 5% des tweets dépassent les 140 caractères et 2% les 190 » chiffre Aliza Rosen.

Raisonnement logique

« Les 140 caractères étaient suffisants pour une phrase mais pas pour un raisonnement« , a indiqué à l’AFP le lexicographe Alain Rey avant de préciser: « Le syllogisme (ou raisonnement logique) le plus articulé d’Aristote tient en 280 caractères, pas en 140. » La possibilité de tweeter en 280 caractères « va permettre une expression plus correcte ». Mais pas que ! Comme le souligne l’auteur du Dictionnaire historique de la langue française, « Twitter a en tête les tranches les plus âgées qui reculaient devant cette expression limitée à 140 signes ». Ce changement permettrait alors d’accueillir un plus grand nombre d’abonnés, pour l’heure en stagnation, et devenir plus attractif pour les annonceurs. Twitter, qui n’a jamais engrangé de bénéfices et a encore perdu 116 millions de dollars au second trimestre, doit trouver les moyens d’attirer d’avantage d’utilisateurs, qui ont stagné à 328 millions sur les six premiers mois de l’année, ainsi qu’à monétiser son audience. Celle-ci est largement constituée d’élus, de journalistes et de célébrités. Davantage d’utilisateurs permettrait par exemple d’attirer plus d’annonceurs publicitaires.

E.L. avec AFP

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply