Piratage informatique : Un hacker s’attaque à une partie du dark web

Piratage informatique : Un hacker s’attaque à une partie du dark web
Le dark web peut également être la cible des pirates.

Un pirate affirmant faire partie du groupe Anonymous s’en est pris à l’un des plus importants hébergeurs de sites web du réseau parallèle.

Une attaque informatique a compromis Freedom Hosting II, l’un des plus gros hébergeurs de sites web cachés sur le réseau anonyme Tor. Selon Sarah Jamie Lewis, chercheuse en sécurité informatique, les 10 613 sites rendus inaccessibles représenteraient 15 à 20% du dark web, la face obscure du web.

Le pirate présumé a motivé son geste au site Motherboard en expliquant que Freedom Hosting II servait en partie à des sites de pédopornographie. De nombreuses autres adresses étaient aussi utilisées pour des escroqueries.

Le hacker, qui a affiché un message de type Anonymous sur les plateformes visées, a dérobé des données et demandé une rançon de 0,1 bitcoin (environ 100 euros) avant de les mettre en ligne, à l’exception des images pédopornographiques. Selon lui, Freedom Hosting II ne pouvait pas ignorer la nature des contenus qu’il hébergeait sur ses serveurs. En 2013, le FBI avait fait fermer la première version de l’hébergeur. Baptisée Freedom Hosting, elle était administrée par un Irlandais de 28 ans.

(L’essentiel/man)

Source: lessentiel.lu

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply