Microsoft continue de réduire ses activités dans les téléphones intelligents

Microsoft continue de réduire ses activités dans les téléphones intelligents
Après avoir raté le virage du mobile, Microsoft avait tenté de se relancer en rachetant les activités de production de téléphones de Nokia. L'opération, annoncée en 2013 pour plus de 7 milliards de dollars, avait été l'une des dernières décisions de l'ex-directeur général, Steve Ballmer, et un cuisant échec. PHOTO ARCHIVES REUTERS

Le groupe informatique américain Microsoft continue de réduire la voilure dans les téléphones intelligents, avec l’annonce jeudi d’environ 2850 suppressions supplémentaires de postes d’ici la fin juin 2017.

«En plus de l’élimination de 1850 postes qui avait été annoncée en mai 2016, environ 2850 postes dans le monde seront supprimés durant l’année dans le cadre d’une extension du plan précédent», écrit le groupe dans ses comptes annuels détaillés, rendus public jeudi sur le site internet du gendarme boursier américain (SEC).

«Ces mesures devraient être achevées d’ici la fin de l’exercice (clos fin juin) 2017», poursuit le groupe.

Fin juin 2016, Microsoft employait environ 114 000 personnes.

Après avoir raté le virage du mobile, Microsoft avait tenté de se relancer en rachetant les activités de production de téléphones de Nokia. L’opération, annoncée en 2013 pour plus de 7 milliards de dollars, avait été l’une des dernières décisions de l’ex-directeur général, Steve Ballmer, et un cuisant échec.

Satya Nadella, qui a repris la direction générale début 2014, a depuis beaucoup réduit la voilure.

Les activités héritées de Nokia avaient été les principales victimes d’un plan social historique annoncé durant l’été 2014 (12 500 suppressions de postes sur un total de 18.000), et la téléphonie avait de nouveau supporté le plus gros des 7800 coupes supplémentaires décidées l’année suivante.

Microsoft avait encore annoncé fin mai 1850 suppressions d’emplois pour «rationaliser» sa division fabriquant des téléphones intelligents. «Nous concentrons nos efforts là on nous pouvons faire une différence», avait commenté Satya Nadella.

Un responsable syndical finlandais avait affirmé à l’époque que la production de téléphones intelligents allait être abandonnée, ce que le groupe lui-même n’avait ni démenti ni confirmé.

«Nous continuerons à développer de nouveaux appareils et à adapter Windows 10 pour les petits écrans, à faire du support pour les téléphones Lumia (…) et pour les téléphones de nos partenaires chez les fabricants», avait juste indiqué un porte-parole à l’époque.

«Comme anticipé, le changement dans notre stratégie dans les téléphones a entraîné une réduction du volume d’unités vendues et des dépenses associées sur l’exercice 2016, et cette tendance devrait continuer sur l’exercice 2017», relève jeudi le groupe.

 

AFP
Lapresse.ca

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply