Lors de sa conférence annuelle, le constructeur chinois a fait l’étonnante démonstration de deux prototypes pliables.

Lors de sa conférence annuelle, le constructeur chinois a fait l’étonnante démonstration de deux prototypes pliables.
Tablette pliable par Lenovo Anshel Sag

Lors de sa conférence annuelle, le constructeur chinois a fait l’étonnante démonstration de deux prototypes pliables.

PROTOTYPES. Tablette ou smartphone ? Les technophiles possèdent souvent les deux. Usages différents, mobilité, confort, autant d’éléments qui obligent l’utilisateur de passer de l’un à l’autre. Pour parer à ces problèmes, les constructeurs ont bien trouvé une solution : les phablettes, des smartphones aux écrans géants à mi-chemin entre smartphones et tablettes, qui n’ont plus l’avantage de compacité des téléphones et n’ont plus l’avantage de confort des tablettes.

La solution vient peut-être d’être trouvée par Lenovo et sa Folio Foldable Tablet, littéralement une tablette que l’on peut plier en deux, et qui devient alors un smartphone. A l’état de prototype, l’appareil n’en est pas moins avancé, à tel point qu’une poignée de journalistes a pu approcher l’objet, et même le manipuler. Lenovo a également présenté un smartphone qui se plie autour du poignet pour devenir un bracelet. Bien entendu le constructeur chinois n’est pas rentré dans les détails techniques des deux produits, mais a quand même annoncé que la conception des écrans avaient été réalisée en partenariat avec un autre grand constructeur.


Les écrans pliables ne sont pas tout à fait nouveaux, plusieurs constructeurs se penchent sur le sujet, comme Samsung. Là où Lenovo a un temps d’avance, c’est sur l’architecture physique des appareils. Plier un écran est une chose, plier la coque d’un smartphone en est une autre, n’en déplaise à Apple. Le système mécanique de l’armature du dispositif a donc aussi son importance.

 

Un système d’exploitation adapté pour le portable pliable de Lenovo

En présentant son design novateur, Lenovo a également lancé une révolution en terme d’interface logicielle. En effet si une tablette peut devenir un smartphone et inversement, il va falloir réfléchir à comment réagit le système d’exploitation de l’appareil. Comment les icônes se rangeront-elles au moment de la transformation ? Les deux parties de l’écran ainsi plié seront-elles utilisables ? Les designers d’interface vont s’en donner à cœur joie. Néanmoins, il faudra être patient pour pouvoir profiter de ces nouveautés, le constructeur chinois ne prévoit pas une production en grande série de tels appareils avant 5 ans…

 

 

Par Damien Hypolite
Sciences et Avenir

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply