Les États-Unis et le Japon demandent de ne pas allumer le Galaxy Note 7 dans les avions

Les États-Unis et le Japon demandent de ne pas allumer le Galaxy Note 7 dans les avions
PHOTO JUNG YEON-JE / AFP

Les autorités japonaises ont emboîté le pas aux États-Unis en recommandant vendredi de ne pas allumer les téléphones intelligents Samsung de modèle Galaxy Note 7 dans les avions et d’éviter de les laisser dans des bagages de soute.

Le géant sud-coréen a annoncé la semaine dernière la suspension des ventes de son produit phare après des explosions de batteries.

Le ministère nippon des Transports «a demandé aux compagnies aériennes japonaises d’informer leurs passagers de ces consignes, jusqu’à ce que Samsung prenne des mesures de sécurité».

Le produit concerné n’est pas encore commercialisé dans l’archipel, mais Tokyo a cité les accidents survenus à l’étranger.

L’autorité fédérale de l’aviation américaine (FAA) avait publié des instructions similaires jeudi.

«À la lumière de récents incidents et d’inquiétudes soulevées par Samsung concernant ses appareils Galaxy Note 7, la FAA recommande instamment aux passagers de ne pas allumer ou charger ces appareils à bord des avions et de ne pas les laisser dans des bagages de soute», avait-elle indiqué dans un communiqué.

Samsung a rappelé 2,5 millions d’exemplaires de cet appareil et en a retardé le lancement dans plusieurs pays européens, dont la France.

Les compagnies aériennes australiennes Qantas et Virgin Australia ont également demandé jeudi à leurs passagers d’éviter d’utiliser ou de charger ces appareils à bord de leurs avions.

Samsung est le numéro un mondial des téléphones intelligents devant son rival américain Apple.

 

AFP

JDM

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply