BlackBerry maintient le cap malgré les faibles ventes de son téléphone Priv

BlackBerry maintient le cap malgré les faibles ventes de son téléphone Priv
Le Blackberry Priv PHOTO GRAEME ROY, ARCHIVES PC

Le chef de la direction de BlackBerry, John Chen, refuse d’abandonner les activités de matériel informatique de l’entreprise ontarienne malgré les faibles ventes de son premier téléphone fonctionnant avec Android, le Priv.

BlackBerry a fait état, jeudi, d’une perte nette de 670 millions US au premier trimestre de son exercice financier 2017, mais a affirmé que son plan de relance pour l’année demeurait sur les rails.

M. Chen, qui a déclaré que le premier objectif de l’entreprise était de rendre profitable son secteur des appareils téléphones intelligents durant le présent exercice, a dit s’attendre à ce que le segment des nouvelles solutions mobiles de BlackBerry atteigne l’équilibre ou enregistre un léger profit au troisième trimestre, qui se termine le 30 novembre 2016.

Le secteur des solutions mobiles s’attardera à stimuler les ventes d’appareils en ciblant des nouveaux réseaux de distribution et en démarrant un service d’octroi de licences de logiciels, a affirmé le chef de la direction.

«Je crois vraiment que nous pourrions faire de l’argent avec notre segment des appareils», a-t-il affirmé lors d’une conférence téléphonique avec des analystes, jeudi matin.

Au cours du premier trimestre de BlackBerry – le deuxième trimestre complet à inclure les ventes du Priv -, le segment des téléphones intelligents a généré des revenus de 152 millions US, et a affiché une perte d’exploitation de 21 millions US.

L’entreprise a vendu plus ou moins 500 000 appareils à un prix moyen de 290$ US l’unité, ce qui représente environ 100 000 téléphones intelligents de moins que lors du trimestre précédent et environ 200 000 de moins que l’avant-dernier trimestre. BlackBerry avait indiqué précédemment que l’entreprise se devait de vendre environ trois millions de téléphones à un prix moyen de 300$ US pour atteindre l’équilibre.

M. Chen a affirmé que le Priv s’était avéré trop dispendieux pour la plupart des clients, à l’exception de hauts dirigeants.

BlackBerry prévoit mettre sur le marché deux téléphones de milieu de gamme fonctionnant avec Android avant la fin du présent exercice, le 28 février 2017, a-t-il indiqué.

Au premier trimestre, la perte de BlackBerry s’est chiffrée à 1,28$ US par action, dans le contexte d’une perte de valeur de 501 millions US des actifs et de charges de restructuration de 23 millions US.

En excluant les pertes de valeur, la restructuration et certains autres éléments non récurrents, BlackBerry a été près de l’équilibre avec une perte ajustée de 1 million US – un meilleur résultat que ce à quoi s’étaient attendus les analystes.

Mais les revenus ont été inférieurs aux projections des analystes, à 400 millions US selon les principes comptables généralement acceptés, ou à 424 millions US en tenant compte de certains ajustements.

À la Bourse de Toronto, l’action de BlackBerry valait 8,89 $, jeudi midi, en hausse de 26 cents ou un peu plus de trois pour cent par rapport au cours de la veille.

 

ALEKSANDRA SAGAN
La Presse Canadienne – WATERLOO, Ontario

La Presse

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply