Football: 300 stadiers formés par l’Organisation nationale pour la sauvegarde de la jeunesse

Football: 300 stadiers formés par l’Organisation nationale pour la sauvegarde de la jeunesse
Photo APS

ALGER- Le président de l’Organisation nationale pour la sauvegarde de la jeunesse (ONSJ), Abdelkrim Abidat a révélé mardi à Alger que son instance a encadré 300 stadiers lors d’un stage de trois mois, affirmant que ces jeunes ont été testés sur le terrain et les résultats ont été « satisfaisants ».

Intervenant lors d’une conférence sous le thème « rôle de la police dans la formation des stadiers »,  Abidat a fait savoir que l’organisation qu’il préside a formé 300 jeunes qui ont été choisis selon des critères bien étudiés.

« Les aspects physiques, moral, le niveau d’instruction et la disponibilité à suivre des formations ont été prises en compte au moment de cibler les futurs stadiers », a-t-il précisé.

« Les jeunes retenus ont été formés pendant trois mois au niveau d’un centre aux Eucalyptus (est d’Alger). Ils ont été testés lors d’un match de la sélection algérienne contre le Burkina Faso pour le compte des éliminatoires du Mondial-2014 disputé au stade Mustapha-Tchaker de Blida et leur comportement était parfait », a ajouté Abidat.

L’ONSJ a proposé plusieurs options aux clubs pour canaliser les supporters et éviter tout affrontement entre galeries, selon lui.

« Concernant la vente des billets, nous proposons l’établissement de carte d’abonnement contenant toutes les données du supporter pour pouvoir identifier et éventuellement écarter les fauteurs de trouble », a-t-il préconisé.

La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait annoncé en début de saison leretrait progressif de la police des stades. Après plusieurs incidents, la DGSN a décidé un retour « partiel » avec des missions limitées à partir de la 4e journée de Ligue 1.

 

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply