« Une capitale sans drogue »: une campagne lancée fin février

« Une capitale sans drogue »: une campagne lancée fin février
Photo APS

ALGER – L’initiative « Une capitale sans drogue », campagne ciblant toutes les communes de la wilaya d’Alger et ayant pour  but de sensibiliser les jeunes aux dangers de la drogue sera lancée fin février,  a-t-on appris samedi auprès du Commandement général des Scouts Musulmans Algériens (SMA).

Fruit d’un partenariat entre les SMA et la sûreté de la wilaya d’Alger, l’opération ciblant les jeunes à travers les 57 communes que compte la capitale, a pour but de « diffuser les principes de la sécurité sanitaire, mentale et psychologique » en évitant tous types de drogue, indique Mohamed Benalleg, commandant général des SMA.

Dans le but de concrétiser le « principe de proximité » à l’égard des différentes catégories concernées par ce fléau, les services de la sûreté de la wilaya d’Alger vont être sollicitées afin de former les membres des SMA, a indiqué à l’APS, M. Benalleg, qui s’exprimait lors d’une conférence sur « le rôle des scouts musulmans dans l’accompagnement des jeunes et la lutte contre les fléaux sociaux » organisée au siège de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger (APW d’Alger).

Dans ce sens, un programme de proximité (conférences et rencontres quotidiennes au niveau des rues, établissements éducatifs et espaces sociaux), a été tracé dans le but d »assainir les quartiers populaires », a ajouté le même responsable.

Pour sa part, le contrôleur de police, chef de sûreté de la wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi a fait savoir que près de 4422 kg de drogues ont été saisies en 2016 contre 1000 kg en 2015.

Au sujet de la convention signée entre les scouts et la sûreté de wilaya depuis 2015, le commissaire principal, chargé de l’information, Rabah Zouaoui, a fait état de l’organisation en 2016 de quelque 470 actions de sensibilisation au profit des jeunes.

Près de 20.000 élèves ont bénéficié d’un programme de sensibilisation ayant ciblé 160 espaces en 2016, arrêté par la commission de prévention des fléaux sociaux, présidée par le wali, Abdelkader Zoukh, a fait savoir pour sa part le vice-président de l’APW, Mohamed Tahar Dilmi.

Le même responsable a indiqué que les centres de lutte contre la toxicomanie de Dergana et Cherraga ne sont pas suffisants et qu’il convient -d’après lui- de doter la capitale d’au moins deux autres centres, afin d’éviter les transferts vers l’hôpital Frantz Fanon (Blida).

La conférence a été également l’occasion de rendre hommage au wali de la wilaya d’Alger, Abdelkader Zoukh, qui a appelé les scouts à intensifier les actions de bénévolat afin de lutter contre la toxicomanie. Il a également exhorté les organisateurs à tracer un programme riche qui s’inspire des principes du commandant fondateur Mohamed Bouras.

La Mouhafadha des SMA d’Alger compte près de 6000 adhérents et aspire à atteindre l’objectif de 10.000 adhérents en 2017, a indiqué M. Benalleg, appelant par la même occasion à rattraper le retard en matière de déploiement constaté au niveau de 6 communes de la capitale qui ne comptent aucun groupe de scouts.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply