Nécessité d’unifier la vision en matière de prise en charge des franges vulnérables

Nécessité d’unifier la vision en matière de prise en charge des franges vulnérables
Photo APS

ALGER – La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem a affirmé jeudi à Alger, que les participants aux travaux de la 2éme session du Comité technique spécialisé (CTC) sur le Développement social, le travail et l’emploi (CTC-DSTE) de l’Union africaine (UA), ont mis l’accent sur la nécessité d’unifier la vision africaine en matière de prise en charge des franges vulnérables, affirmant l’importance de consolider les mécanismes de développement social au continent.

Lors d’une conférence de presse conjointement animée avec le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed EL-Ghazi et la Commissaire chargée des Affaires sociales de l’Union africaine, Amira Fadel, en marge des travaux du CTC, Mme Meslem a précisé que le rencontre a mis l’accent sur l’importance d' »unifier la vision » africaine dans les domaines liés au développement social, notamment ceux liés à la prise en charge des franges vulnérables.

Pour sa part M. El Ghazi a indiqué que « plusieurs propositions ont été formulées notamment en ce qui concerne les politiques liées à la promotion du travail et le renforcement des mécanismes du système de la sécurité sociale ».

Mme Fadel a affirmé, de son côté, l’importance de ratifier le Protocole sur les personnes âgés en Afrique et qui a été adopté en 2016, en vue de pouvoir le mettre en œuvre et de l’adopter comme Protocole sur les droits des handicapés, et ce, dans le but de consolider les politiques nationales visant la protection de ces franges dans les pays africains afin de le présenter avant la fin de l’année en cours à la Commission juridique avec la création d’un institut de l’Union africaine d’handicap au cours des deux prochaines années.

Les participants à la réunion de la 2e session du CTC, ont appelé à l’importance de réfléchir à l’élaboration d’un avant-projet de protocole unifié portant sur la consolidation de l’action appropriée en vue d’être en accord avec les progrès en cours, a annoncé Mme Fadel qui n’a pas manqué de saluer, à cet égard, l’expérience algérienne  » pionnière » ,en matière de prise en charge des franges vulnérables, outre les politiques adoptées en matière de l’emploi et de l’extension de la couverture sociale.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply