Nécessité d’un mouvement citoyen pour les questions environnementales

Nécessité d’un mouvement citoyen pour les questions environnementales
Photo APS

MOSTAGANEM – Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Adelkader Ouali a insisté, lundi à Mostaganem, sur la nécessité d’un mouvement citoyen pour les questions environnementales.

Un mouvement citoyen et un partenariat sont aujourd’hui nécessaires pour prendre en charge les problèmes environnementaux (déchets, pollution, changement climatiques, …), a préconisé M. Ouali en inspectant un projet d’investissement privé de collecte et de traitement de déchets à Bouguirat, mettant l’accent sur la participation du citoyen.

Le ministre a instruit l’agence nationale des déchets à effectuer, dans les brefs délais, une étude sur les 27 décharges anarchiques recensées dans la wilaya de Mostaganem.

Par ailleurs, il a mis l’accent sur le lancement prochain des travaux de protection de la localité de Bordjia dans la commune de Hassiane contre les crues des trois oueds qui la traversent que sont oued Makhlouf, oued El Malah et Oued Ettine, portant sur la réalisation d’une seule conduite principale vers la Mactaa sur une distance de 17 kilomètres.

Le ministre a ajouté que l’étude a été achevée et les travaux seront entamés bientôt pour la protection contre les inondations du plateau de Bordjia qui abritera, à l’avenir, deux projets importants, à savoir ceux du bassin de lait sur une superficie de 1.633 hectares et la zone industrielle (670 ha).

Le surplus d’eau des réservoirs sera utilisé en irrigation agricole.

Abdelkader Ouali a rappelé la réalisation, dans les dernières années au niveau national, de 31 barrages, annonçant la réception de 5 de ces ouvrages cette année et de 4 autres d’ici 2019, en plus de la concrétisation de 70.000 forages.

 

Les efforts se concentrent actuellement sur la contribution de l’eau dans l’orientation économique environnementale dans la wilaya pour alimenter d’autres secteurs dont l’agriculture, l’industrie et le tourisme.

 

Lors de sa visite des projets d’alimentation des villages des communes de Bouguirat, Stidia et Kheiredine en eau potable à partir du complexe de transfert d’eau Mostaganem-Arzew-Oran (MAO) et de la station de dessalement de l’eau de mer de Sonactel au chef-lieu de wilaya, le ministre a insisté sur l’achèvement des travaux au plus tard avant le Ramadhan prochain.

En inspectant l’agence commerciale de l’Algérienne des eaux (ADE) à Ain Tédèlès, il a fait savoir que la wilaya de Mostaganem a récupéré 3,5 millions de mètres cubes d’eaux depuis août dernier grâce à la réfection des réseaux, soulignant que les orientations du programme national de l’eau s’étalant jusqu’à 2035 portent sur la mobilisation intensive des eaux, l’irrigation et la réfection des réseaux.

M. Ouali a, en outre, sommé les responsables de l’ADE de Mostaganem à accélérer l’étude du plan directeur du réseau de distribution de l’eau dans la wilaya.

Dans la commune côtière de Stidia, le ministre a inauguré une station de relevage des eaux usées d’une capacité de 5.000 m3/jour, réalisée pour un coût de 307 millions DA.

Lors d’une rencontre avec les travailleurs de l’Office national d’assainissement (ONA), M. Ouali a fait savoir qu’une décision a été prise pour la réalisation de tous les équipements utilisés par les stations d’assainissement en Algérie au lieu de les importer.

Le ministre poursuivra sa visite dans la wilaya, mardi, par l’inspection de plusieurs projets relevant de son secteur dans les daïras de Mostaganem, Sidi Lakhdar, Achaacha et Sidi Ali.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply