Les piétons représentent 53% du nombre de personnes tuées dans des accidents de la route

Les piétons représentent 53% du nombre de personnes tuées dans des accidents de la route
Photo APS

MEDEA – Les piétons représentent 53% du nombre de personnes tuées dans des accidents de la circulation enregistrés en zone urbaine durant les huit premiers mois de l’année 2016 , a révélé mercredi à Médéa le commissaire principal Rachid Ghezel de la Direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn).

Ces piétons représentent 184 décès sur un total de 489 personnes tuées dans des accidents de la circulation, recensées à l’échelle nationale par les services de la Sûreté nationale, a-t-il précisé.

Intervenant à l’occasion d’une journée d’information sur l’insécurité routière en périmètre urbain, organisée à l’université Yahia Fares, l’officier a estimé que le nombre de personnes victimes de la route « reste important », même si la tendance générale observée depuis quatre années enregistre une « stabilisation » en matière de pertes en vies humaines.

Il a précisé que le nombre de tués et de blessés recensés au cours des huit premiers mois de l’année 2016 affiche une « légère baisse » avec 489 tués et 12710 blessés, contre 569 tués et 13336 blessés comptabilisés durant la même période de l’année 2015.

Une baisse consécutive, a-t-il expliqué, au renforcement du dispositif tant répressif que préventif, en sus de la multiplication des actions de sensibilisation et d’information en direction des usagers de la route, tout en mettant l’accent sur l’importance qui doit être accordée au volet humain, notamment en matière de culture routière et de formation performante et de qualité des futurs conducteurs.

Le commissaire principal Ghezel a indiqué, à titre illustratif, que 98 % des 11095 accidents enregistrés en périmètre urbaine, au cours des huit premiers mois de l’année 2015, étaient dus au facteur humain, soulignant que les conducteurs de sexe masculin totalisent 10 915 accidents, dont 4546 accidents impliquant des jeunes âgés entre 19 et 29 ans, alors que la part des conductrices dans ces accidents est de 226 accidents, dont 87 accidents provoqués par des conductrices de la même tranche d’âge.

Il a fait observer, en outre, que les jeunes détenteurs de nouveaux permis sont à l’origine de 46 % des accidents survenus en périmètre urbain, soit 5151 accidents, d’où la nécessité, a estimé l’officier de Police, d’accorder davantage d’importance à la formation des nouveaux conducteurs.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply