Vous avez un symptôme ? Le docteur Google vous propose un diagnostic

Vous avez un symptôme ? Le docteur Google vous propose un diagnostic

On sait déjà que plusieurs métiers ont soufferts de l’arrivée d’internet dans notre vie, mais qui aurait imaginé que cette technologie allait se « substituer » à nos chers médecins. 

À chaque symptôme recherché, Google proposera prochainement aux internautes causes potentielles, pistes de traitement en automédication et signes qui doivent pousser à consulter un médecin.

« Imaginez que vous vous soyez réveillé aujourd’hui avec un mal au crâne qui n’a fait qu’empirer toute la journée, et vous ne savez pas si vous devriez vous inquiéter outre mesure. Vous ouvrez donc l’application « Google » sur votre smartphone et vous tapez vos symptômes.

Après avoir passé vingt minutes à scruter des forums de santé, votre cerveau est probablement submergé par nombre de termes médicaux complexes et vous êtes pris de sueurs, ne sachant plus si elles sont liées à vos maux de tête ou bien à la surdose d’information ! Eh bien, sachez que vous n’êtes pas seul. » Tels sont les propos préliminaires – imagés et parlants – de Google, sur son blog, pour annoncer le lancement de son nouveau service consistant à afficher des informations médicales détaillées lorsqu’un internaute cherchera à se renseigner sur des symptômes.

Un projet né de la popularité des requêtes de symptômes médicaux sur Google – environ 1% de la totalité des recherches – et testé dans les prochaines semaines aux États-Unis sur l’application mobile.
Une concurrence aux forums, jugés peu fiables
Concrètement, si un internaute tape dans la barre de recherche « maux de tête », Google affichera les causes probables, une liste de symptômes connexes (« migraine », « céphalée de tension », « sinusite », etc.), dont ceux qui justifient une visite chez un médecin, ainsi que les possibilités de traitement en automédication.

Une concurrence aux forums spécialisés en santé très consultés et jugés peu fiables par les professionnels de santé. Mais Google l’assure : ses informations seront, elles, fiables. « Le contenu de ces fiches médicales a été conçu en collaboration avec des médecins de la Havard Medical School et de la Mayo Clinic », précise le géant du web.

Une concurrence directe au corps médical ? Non, répond Google qui rappelle que « la recherche des symptômes (comme toutes les informations médicales sur Google) est destinée à des fins d’information seulement, et qu’il est toujours conseillé de consulter un médecin pour obtenir des conseils médicaux ».

Ce n’est pas la première fois que Google se sert des requêtes des symptômes de ses internautes : en 2008, la firme lançait le service « Google Flu Trends » utilisant les mots-clés tels que « grippe », « symptômes », « thermomètre », « douleurs musculaires », « congestion pulmonaires », « toux » pour prévoir les prochaines épidémies de grippe pays par pays avant même les autorités sanitaires. Un échec, qui a vu le projet disparaître définitivement en 2015, les prévisions d’épidémies étant surestimées…

 

 

Avec sciences & Avenir

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply