Un atlas d’anatomie 3D et interactif pour suivre le développement de l’embryon

Un atlas d’anatomie 3D et interactif pour suivre le développement de l’embryon
Coupes latérales d'un modèle d'embryon humain âgé de 7 semaines et mesurant 16 millimètres. A gauche, la structure osseuse. Au centre, le système cardiovasculaire avec le réseau veineux en bleu et les artères en violet. La reconstruction des organes (à l'exception de la peau) figure sur l'image de droite. B.S. DE BAKKER/SCIENCE

Des chercheurs ont développé un atlas anatomique interactif et en 3D de l’embryon humain permettant de suivre au plus près ses différents stades de développement.

Une équipe de chercheurs de l’Academic Medical Centerd’Amsterdam a créé un atlas en 3D interactif qui décrit au plus près les différents stades du développement de l’embryon humain, de la conception jusqu’à deux mois. Publiés dans Science, leurs travaux offrent un outil pour suivre les différents stade de l’évolution anatomique d’un embryon avec une précision inégalée. À l’heure actuelle, les manuels de médecine reposent sur des connaissances datées, relèvent les chercheurs dans leur article. Certaines connaissances reposent sur des données d’imagerie de près d’un siècle ! Pourtant, les techniques d’imagerie moderne et les progrès en informatique permettent désormais de reconstituer les prémices de la vie humaine avec suffisamment de précision pour observer visuellement la croissance des organes.

15 000 coupes histologiques étudiées

L’équipe néerlandaise conduite par le Dr Bernadette S. de Bakker a ainsi planché sur environ 15.000 coupes histologiques d’embryons humains fournies pour la plupart par la Carnegie Collection. Ces images ont toutes été analysées et comparées les unes aux autres pour établir une sorte de consensus sur la taille, la place et l’évolution des organes. Plus de 150 organes et structures ont ainsi pu être identifiées et numérisées. Le résultat est un atlas anatomique interactif et en 3D dont les données sont publiées en open-access sur le site 3D Atlas of Human Embryology de l’Academic Medical Center d’Amsterdam. Un travail de fourmi compliqué par le fait qu’un embryon de sept semaines ne mesure pas plus de 16 millimètres…

Concrètement le logiciel proposé en téléchargement permet de manipuler l’embryon à différents stades de son développement jusqu’à huit semaines, de masquer ou faire apparaître différents organes et structures (squelette, système cardiovasculaire, nerveux, etc.) Un outil qui remet un peu les choses en place. Les chercheurs ont en effet constaté qu’un certain nombre d’organes n’étaient en fait pas correctement situés. C’était notamment le cas des reins, ou de l’arc pharyngé, petite structure qui forme à l’issue de l’embryogenèse des fragments de la mâchoire, de l’oreille ou encore du larynx. Pour les scientifiques, ces erreurs sont dues à la transposition sur l’embryon humain d’observations faites sur des animaux.

Quoi qu’il en soit, médecins et chercheurs disposent maintenant d’un outil plus fiable. Outre son caractère pédagogique, il pourrait servir dans la recherche à mieux comprendre les phénomène de fausse-couches, en particulier les interruptions spontanées de grossesse qui interviennent avant la douzième semaine de gestation.

Démonstration vidéo de ce que permet l’Atlas 3D of Human Embryology :

Hugo Jalinière

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply