Obésité : un robinet pour vider son estomac après le repas (vidéo)

Obésité : un robinet pour vider son estomac après le repas (vidéo)
Tel un robinet, branché sur l'estomac via une opération chirurgicale, le dispositif permet de vider 30% de son contenu. © AspireBariatrics

L’Agence américaine du médicament (FDA) a autorisé un dispositif qui permet à un patient obèse de vider un tiers du contenu de son estomac après un repas. Un procédé discutable mais encadré.

Pour lutter contre l’obésité, qui touche près de 4 adultes Américains sur 10, les États-Unis ne lésinent pas sur les moyens. L’Agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration (FDA), a autorisé le 14 juin 2016 un dispositif fabriqué par l’entreprise américaine AspireBariatrics consistant aux patients obèses de vider 30 % de leur estomac après un repas !

Nommé « AspireAssist », il consiste en un robinet branché sur l’estomac, via une opération chirurgicale. Déjà disponible dans un certain nombre de pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, etc.), il est réservé aux États-Unis « à des patients âgés de 22 ans ou plus, atteints d’obésité sévère à morbide (dont l’indice de masse corporelle est égal ou supérieur à 35) et qui ont échoué à atteindre et maintenir une perte de poids grâce à d’autres types de traitements », précise la FDA dans un communiqué.
5 à 10 minutes pour vider 30% de l’estomac
L’intervention chirurgicale, qui dure 20 minutes et ne nécessite pas d’anesthésie générale, consiste à implanter dans l’estomac du patient un tube fin reliant directement l’intérieur de l’estomac à un dispositif (« skin-port ») de la taille d’un jeton de poker, situé sur la partie extérieure de l’abdomen et disposant d’une vanne pouvant être ouverte ou fermée.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, environ 20 minutes après la fin du repas, le patient relie le « skin-port » à un petit dispositif portable pour vider une partie du contenu de son estomac dans les sanitaires. Un processus peu ragoûtant qui dure tout de même de 5 à 10 minutes.

 

Perdre jusqu’à 20 kg par an

 

« AspireAssist permet de vider 30% du contenu de l’estomac après chaque repas et, au final, de perdre jusqu’à vingt kilos par an », explique AspireBariatrics sur son site internet. En complément du dispositif, les patients reçoivent un programme d’éducation sur les habitudes alimentaires afin qu’ils parviennent à réduire d’eux-mêmes leur apport calorique.

Pour autoriser ce dispositif aux États-Unis, la FDA explique s’être basée sur les résultats positifs d’un essai clinique mené sur 111 patients traités par « AspireAssist », combiné au programme d’éducation, contre 60 patients « témoins » (qui n’ont suivi que le programme). Après un an de traitement, le dispositif a permis une perte de poids de 12% du poids corporel contre 3,6% chez les témoins, rapporte l’Agence américaine. Si nécessaire, il peut être retiré à tout moment, grâce à une intervention de 15 minutes réalisée en ambulatoire.

Bien que présentant de nombreux avantages, cette technique impose des contraintes : elle demande une surveillance étroite et régulière, notamment pour raccourcir le tube au fur et à mesure de la perte poids et de tour de taille. Pour contraindre les patients à consulter régulièrement, le dispositif s’arrête de lui-même au bout de 115 cycles, soit 5 à 6 semaines de traitement. De plus, les patients peuvent connaître des effets secondaires tels que des nausées, des vomissements, ou encore de la constipation et la diarrhée. Dernier frein, et non des moindres, le prix : AspireAssist coûte entre 8.000 et 13.000 dollars aux États-Unis (soit entre 7.000 et 11.500 euros).

Quelles sont les techniques de chirurgie de l’obésité autorisées en France ?

La chirurgie de l’obésité (ou chirurgie « bariatrique ») modifie l’anatomie du système digestif. C’est une aide mécanique et métabolique qui permet de diminuer la quantité d’aliments consommée (principe de restriction) et/ou l’assimilation des aliments par l’organisme (principe de « malabsorption »). Il existe plusieurs techniques chirurgicales, dont les trois plus fréquentes sont présentées ci-dessous : l’anneau gastrique ajustable, la gastrectomie longitudinale et le bypass gastrique. Pour en savoir plus sur les autres techniques, vous pouvez consulter le document de la Haute Autorité de Santé.

  • L’anneau gastrique ajustable

Un anneau (dont le diamètre est modifiable) est placé autour de la partie supérieure de l’estomac, délimitant ainsi une petite poche. Peu d’aliments sont nécessaires pour remplir cette poche et la sensation de satiété apparaît rapidement. Les aliments vont s’écouler très lentement selon le principe du sablier. Cette technique permet de diminuer le volume de l’estomac et ralentit le passage des aliments (sans perturber la digestion).

  •  La gastrectomie longitudinale

Cette technique consiste à retirer environ les 2/3 de l’estomac et, notamment, la partie contenant les cellules qui sécrètent l’hormone stimulant l’appétit (ghréline). L’estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l’intestin. En outre, l’appétit est diminué. Cette technique ne perturbe pas la digestion des aliments.

  • Le bypass gastrique

Cette technique permet de diminuer à la fois la quantité d’aliments ingérés (la taille de l’estomac est réduite à une petite poche) et l’assimilation de ces aliments par l’organisme, grâce à un court-circuit d’une partie de l’estomac et de l’intestin (aucun organe n’est enlevé). Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle et sont donc assimilés en moindres quantités.

Par Lise Loumé
Sciences & Avenir 

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply