Les maladies neurologiques et le facteur environnemental au centre d’un congrès international le 8 mars à Oran

Les maladies neurologiques et le facteur environnemental au centre d’un congrès international le 8 mars à Oran
Photo APS

ORAN – L’influence du facteur environnemental dans l’apparition des maladies neurologiques sera au centre d’un congrès international, le 8 mars prochain à Oran, a-t-on appris mardi du président de l’Association des neurologues libéraux de l’Ouest (ANLO), Dr Noureddine Bengamra.

« Il s’agit de la 11ème édition du Congrès international de l’ANLO, consacré cette année aux effets de l’environnement sur les pathologies neurologiques », a-t-il précisé à l’APS.

La rencontre réunira trois jours durant quelque 150 spécialistes algériens aux côtés d’une dizaine d’invités étrangers qui mettront en relief « l’influence environnementale sur certaines maladies, notamment celle de Parkinson et l’épilepsie », a expliqué Dr Bengamra.

La conférence plénière prévue dans ce cadre aura pour thème « La pollution de l’air est-elle un facteur de risque pour les maladies neurologiques ? ». Elle sera animée par le président du Club de neurologie de l’environnement (France), Dr Jacques Reis.

La précédente édition du Congrès de l’ANLO, tenue en mars 2016, avait été dédiée aux urgences neurologiques devant les symptômes d’AVC (accident vasculaire cérébral), rappelle-t-on.

 

APS

2 comments
Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

2 Commentaires

  • Massinissa HADDAD
    28 février 2017, 21 h 55 min

    Bonsoir,
    J’aimerai bien savoir si on peut assister à se congrès, sachant que je suis étudiant dans le master développement durable spécialité Qse
    Merci de me répandre
    Mes sincères salutations
    Massinissa

    REPLY
  • ZERROUGUI Mourad
    1 mars 2017, 13 h 35 min

    Ce thème: L’influence du facteur environnemental dans l’apparition des maladies neurologiques nous concerne directement :
    Nous sommes 3 personnes atteintes de la maladie de Parkinson à l’age de 40 ans à 43 ans, ayant travaillé tous les trois dans la même zone de production dans l’usine de liquéfaction de gaz naturel sonatrach et selon les spécialistes en neurologie et le médecin de travail de CHU Oran que le monoxyde de carbone le CO serait à l’origine de cette maladie

    REPLY