Les émulsifiants associés à un risque accru de cancer du côlon ?

Les émulsifiants associés à un risque accru de cancer du côlon ?
Le microbiote apparait en rouge ; l'intestin en vert. © INSERM, T. PÉDRON

Les émulsifiants utilisés par l’industrie agroalimentaire peuvent altérer le microbiote intestinal et favoriser un terrain inflammatoire propice au développement des cancers colorectaux.

E4XX. Les émulsifiants sont des agents de texture utilisés pour rendre plus onctueux les aliments préparés. Sur les étiquettes, il sont identifiés par un code qui commence par E4 suivi de deux chiffres, par exemple E440 pour la pectine ou E422 pour le glycérol. Présents dans une grande variété de préparations, leur usage pourrait perturber l’équilibre de la flore intestinale et favoriser un terrain propice au développement du cancer, révèle une étude réalisée sur des souris par des chercheurs de l’Institut des sciences biomédicales (IBS) de l’Université d’État de Géorgie.

Cette équipe s’est intéressée aux émulsifiants car « l’augmentation de leur utilisation par l’industrie agroalimentaire concorde avec l’augmentation de l’incidence du cancer colorectal mais aussi d’autres maladies inflammatoires intestinales. De plus, de précédents rapports démontraient que de tel agents pouvaient induire une inflammation intestinale ou favoriser la translocation de bactéries pathogènes au niveau intestinal« , explique Benoît Chassaing, un des co-ateurs de cette recherche dirigée par Emilie Viennois et publiée dans la revue Cancer Research.

 Des modifications réversibles

Le cancer colorectal représente la quatrième cause de mortalité liée au cancer dans le monde et est responsable de près de 700 000 décès en 2012. De plus en plus d’indices indiquent que des modifications du microbiote intestinal, constitué de l’ensemble des bactéries commensales intestinales, puissent influer sur le développement de ce cancer.

« L’incidence du cancer colorectal a nettement augmenté depuis le milieu du XXe siècle. Une caractéristique clé de cette maladie est la présence d’un microbiote intestinal altéré qui crée une niche favorable pour la tumorigénèse« , précise Emilie Viennois. Les émulsifiants alimentaires favorisent-ils cette niche inflammatoire propice au cancer dans l’intestin ? Pour le savoir, les scientifiques ont nourri des souris avec deux émulsifiants très couramment utilisés, le polysorbate 80 (E 433) et la carboxyméthylcellulose (E 466), à des doses « de 1% mimant les quantités ingérés par l’homme, en particulier ceux qui consomment beaucoup de produits manufacturés« , précise Benoit Chassaing.

Les résultats indiquent que la consommation d’émulsifiants a radicalement changé la composition du microbiote des souris en créant un environnement caractérisé par une inflammation bas grade. Cet environnement intestinal modifié a rendu les souris plus susceptibles de développer des tumeurs du côlon.

Cette étude établi donc un lien entre consommation d’émulsifiants alimentaires et altération du microbiote intestinal chez la souris. Ces résultats sont-ils transposables à l’homme ? « Il est important de le vérifier et c’est ce que nous faisons actuellement grâce à une collaboration avec l’Université de Pennsylvanie qui coordonne la mise en place d’une essai clinique chez l’homme« , répond Benoit Chassaing.

Précisons que, toujours chez la souris, l’arrêt de la consommation d’émulsifiants a permis d’estomper en quelques semaines la majorité des effets délétères observés. « Nous n’avons pas encore étudié la susceptibilité au cancer colorectal suite a l’arrêt de consommation d’agents émulsifiants. Cela demeure donc à vérifier dans le cadre du cancer colorectal, mais il n’est jamais trop tôt pour changer ses habitudes alimentaires ! », conclut le chercheur.

 

Joël Ignasse

Source: sciencesetavenir.fr

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply