L’EHU d’Oran compte s’investir dans la chirurgie assistée par robot

L’EHU d’Oran compte s’investir dans la chirurgie assistée par robot
APS PHOTOS © 2017

ORAN – L’EHU « 1er novembre » d’Oran compte se lancer dans  la chirurgie assistée par robot et a dégagé une enveloppe financière pour acquérir un équipement de pointe pour lancer, au niveau de ses services, la pratique de cette chirurgie, a-t-on appris du premier responsable de cet établissement de santé.

« Nous avons dégagé, il y a deux ans, une enveloppe financière pour  l’acquisition d’un robot chirurgical. Notre projet a été ralenti en raison des réticences de la compagnie qui le fabrique et qui hésitait à commercialiser cet équipement dans les pays d’Afrique et d’Asie », a indiqué à l’APS le Dr Mohamed Mansouri.

« Entre-temps, cette réticence a été levée car la firme américaine s’est rendu compte que certains de ces pays réunissent les conditions pour l’introduction de cette technologie de pointe dans leurs établissements  hospitaliers. Nous comptons relancer prochainement l’opération d’acquisition de cet équipement », a ajouté le même responsable. .

Cet équipement consiste en une machine dirigée par un chirurgien pour réaliser des opérations, principalement au niveau de l’abdomen.

S’agissant de  la formation des équipes appelées à manipuler cette machine de haute performance, le Dr. Mansouri a indiqué que deux professeurs de son établissement, dont le chef de service de la chirurgie générale, le Pr Mohamed Boubeker, ont déjà suivi à l’étranger des formations en chirurgie  assistée par robot.

« Utilisés notamment dans les chirurgies neurologiques et cardiaques, ces  robots offrent une grande précision dans le geste chirurgicale que la main  des plus performants des chirurgiens ne peut concurrencer », a-t-il assuré.

Le passage à la chirurgie robotisée à l’EHU d’Oran représente une nouvelle  étape en matière d’introduction et d’utilisation de nouvelles technologies.

« Le personnel médical de l’EHU a atteint une phase de compétence  intéressante. Il est normal que les moyens les plus modernes lui soient  assurés pour qu’il puisse continuer à évoluer », a encore souligné le Dr Mansouri.

 

APS

Salima Tamani
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply