L’effet de Google sur notre mémoire

L’effet de Google sur notre mémoire
Crédit photo : santemagazine.fr

Des chercheurs américains essayent de comprendre l’influence de l’accès immédiat aux informations via internet sur nos fonctions cognitives.

Le débat n’est pas nouveau : est-ce que le fait de dégainer notre smartphone et de faire une recherche sur Google à chaque fois que nous avons besoin d’une information diminue nos capacités cognitives ?

Les chercheurs de l’université de Californie, aux Etats-Unis, se sont penchés sur la question. Dans une étude publiée par la revue Memory, ils suggèrent que « la dépendance de nos cerveaux aux smartphones influence notre faculté à résoudre des problèmes, notre mémoire et nos capacités d’apprentissage », rapporte le site Real Simple.

Cette habitude est en train de modifier la façon dont notre cerveau travaille. Notre mémoire n’est plus liée à un fonctionnement interne, mais à un outil externe.

Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Difficile à dire, d’après les chercheurs. Internet contient plus d’informations fiables que la mémoire humaine. Pouvoir puiser dans ce concentré de savoir est très utile, surtout pour les personnes dont les capacités cognitives commencent à diminuer.

Une utilisation modérée

« Mais les implications plus larges de cette recherche sont beaucoup plus nuancées », ajoutent les auteurs de l’étude. « Dans quelle mesure, par exemple, notre sagesse et notre perspicacité créative dépendent de l’accumulation de connaissances internes ? Comment peut-on profiter au mieux des avantages d’internet tout en minimisant les coûts cognitifs ? » C’est à ce type de questions qu’ils espèrent répondre en poursuivant leurs travaux.

Pour le moment, les chercheurs conseillent aux personnes qui souhaitent maintenir leurs compétences de rappel et de résolution des problèmes performantes d’utiliser internet de façon « modérée« .

Le challenge sera donc d’attendre quelques minutes avant de sortir le smartphone la prochaine fois que quelqu’un nous pose une question et que nous ne sommes pas certains de la réponse…

 

Elena Bizzotto

santemagazine.fr

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply