La grossesse modifie le cerveau des femmes

La grossesse modifie le cerveau des femmes
© Josh McGinn/Flickr/CC-BY-2.0

Les femmes enceintes connaissent des changements profonds de certaines zones de leur cerveau, qui renforceraient leur capacité à reconnaître les besoins de leur futur enfant.

Pendant leur grossesse, les femmes perdent de leur matière grise cérébrale. Telle est la conclusion, étonnante, d’une étude menée par une équipe de chercheurs espagnols et néerlandais dirigée par Elseline Hoekzema et Erika Barba-Müller (université de Barcelone, Espagne).

Après avoir fait passer un scanner avant et après leur première grossesse à 25 femmes, les chercheurs ont comparé leurs résultats à ceux de femmes nullipares (n’ayant jamais accouché) et ceux d’hommes devenus pères dans le même intervalle de temps.

Résultat : seules les femmes devenues mères ont vu leur cerveau modifié. Plus précisément, elles ont perdu de la matière grise dans les zones du cerveau impliquées dans notre capacité à attribuer aux autres des états mentaux différents du nôtre.

Ces modifications augmenteraient l’attachement de la mère au futur bébé

« Une perte de volume ne signifie pas forcément une perte de fonction. Au contraire, cela peut correspondre à une spécialisation des circuits neuronaux. Et le fait que ces changements interviennent dans ces zones particulières permet peut-être à la mère d’améliorer sa capacité à reconnaître les besoins de son enfant et à comprendre ses expressions et ses comportements », explique Erika Barba-Müller.

Une hypothèse qui semble validée par les observations des chercheurs : plus les modifications étaient importantes, plus les femmes obtenaient un score important sur une échelle mesurant leur attachement à leur enfant.

 

Par Coralie Hancok

Source: science&vie.com

Issam Saidi
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply