Des chercheurs ont trouvé une piste pour un médicament anti-fatigue

Des chercheurs ont trouvé une piste pour un médicament anti-fatigue

Une molécule naturellement produite par notre système immunitaire augmente l’endurance des souris. De quoi espérer soulager la fatigue des personnes atteintes de pathologies chroniques.

Des chercheurs américains, italiens et néerlandais sont sur la piste d’un médicament contre la fatigue physique. Ils se sont intéressés à l’interleukine 37 (ou IL-37), une molécule naturellement produite par le système immunitaire, en cas d’inflammation provoquée par une infection ou une maladie chronique.

Chez la souris, ils ont en effet observé que les performances physiques, lors d’un test d’endurance, diminuent d’environ 25 % si l’on provoque une inflammation, mais que l’injection d’IL-37 annule cet effet, et rétablit des performances comparables à celles des souris indemnes. Les chercheurs ont ensuite traité des souris saines sur plusieurs jours avec l’IL-37, et ont comparé leur endurance à celle de souris saines non traitées. Le résultat est spectaculaire : le temps passé à courir dans une roue était augmenté de 102 % dès le 2ème jour, et de 326% au 8ème jour !

Des modifications métaboliques importantes

Au-delà des propriétés anti-inflammatoires déjà connues de l’IL-37, les chercheurs ont montré que cette cytokine induisait des modifications métaboliques importantes. En particulier, elle participe à la protection anti-oxydante et améliore le rendement respiratoire des cellules musculaires. Ces résultats sont prometteurs pour les personnes souffrant de pathologies chroniques telles que la polyarthrite rhumatoïde ou le cancer, pour qui la fatigue est une composante souvent très handicapante de leur maladie.

 

Odile Capronnier

Source: science&vie.com

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply