Comment mieux contrôler les hormones de la faim et de la satiété

Comment mieux contrôler les hormones de la faim et de la satiété

Une mauvaise hygiène de vie peut déséquilibrer le système hormonal de l’organisme, et perturber les signaux de faim et de satiété. Voici comment inverser la balance.

Le corps humain repose sur un mécanisme très bien conçu. Parmi ses nombreuses capacités, il établit à quel moment il a besoin de carburant, et à quel moment il doit se reposer. C’est un système très complexe d’hormones et de protéines (peptides) qui permet de réguler le besoin de manger et le besoin de s’arrêter pour laisser la digestion suivre son cours.

Lorsqu’on a faim, le cerveau reçoit des signaux de l’estomac vide, qui stimulent l’appétit. Et quand l’estomac est rempli, il envoie des signaux de satiété pour arrêter de manger. Mais une mauvaise hygiène de vie à base d’aliments riches en sucre, de plats industriels, de manque de sommeil et de sédentarité, peut détraquer ce fonctionnement. La bonne nouvelle est qu’il existe des moyens de reprendre le contrôle des hormones de la faim et de la satiété :

Diminuer les glucides

En consommant moins de sucres, y compris celui présent dans les fruits, les jus, les produits transformés et la farine blanche, vous arriverez à améliorer votre sensibilité à l’insuline. Le site Mind Body Green conseille de se limiter à deux fruits par jour et, lorsque vous mangez des glucides, de les associer à des aliments fermentés comme les cornichons ou la choucroute pour aider les bactéries intestinales à mieux faire leur travail. Les épices comme la cannelle et le curcuma aident également le métabolisme à bien fonctionner.

Protéines et anti-inflammatoires

Augmenter l’apport en protéines, qu’elles soient animales ou végétales, et opter pour les bonnes graisses anti-inflammatoires comme celles présentes dans les poissons gras et les légumineuses, aide le corps à se sentir rassasié plus longtemps. Le régime méditerranéen, riche en protéines et en aliments anti-inflammatoires, a fait ses preuves.

Bouger

Faites de l’exercice pour que vos cellules, et surtout vos muscles, aient besoin de carburant et stimulent ainsi une meilleure sensibilité à l’insuline. Des activités comme le jogging, la natation et la musculation sont particulièrement indiqués, ajoute Mind Body Green.

Se reposer

Un minimum de sept à huit heures de sommeil par nuit est essentiel pour reposer le corps et l’esprit, et veiller ainsi au bon fonctionnement des hormones. La pratique de la méditation, ou n’importe quelle autre technique de gestion du stress, permet d’éviter les risques de maladies chroniques pouvant affecter l’organisme et perturber son équilibre.

Elena Bizzotto

Source : santemagazine.fr

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply