Les droits sociaux du journaliste sont préservés dans le secteur public selon Grine

Les droits sociaux du journaliste sont préservés dans le secteur public selon Grine
Photo APS

SETIF – Les droits sociaux du journaliste sont préservés dans le secteur public contrairement au privé, a affirmé dimanche sur les ondes de radio Sétif, le ministre de la Communication, Hamid Grine.

Le ministre a souligné que contrairement au secteur public, la question de violation des droits sociaux du journaliste est posée dans le secteur privé, notamment en ce qui concerne le travail sans contrat et la faible rémunération (bas salaires).

M. Grine a, dans ce sens, appelé les journalistes se sentant lésés dans leurs droits à recourir à la justice, rappelant que l’Etat a accordé la prise en charge à plusieurs journalistes malades et réintégré nombre d’entre eux qui se sont faits licenciés dans des journaux publics.

« D’importantes réalisations ont été faites en matière de formation des journalistes au profit desquels 22 conférences académiques ont été animées par des experts nationaux et étrangers », a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse animée à l’université de Sétif 1 en marge de l’ouverture de la 8ème édition du programme de communication nationale placée sous le slogan « le citoyen a droit à une information crédible ».

Le ministre a également mis en valeur les efforts consentis par l’Etat, notamment en ce qui concerne le projet de professionnalisation du journaliste, prôné par le Président de la République Abdelaziz Bouteflika, a-t-il dit, et qui enregistre un progrès palpable, en atteste « le recul notable de pratiques négatives à l’exemple de la diffamation et de l’injure ».

M. Grine a invité les responsables des chaînes télévisées non-agréées à régulariser leurs situations au risque de voir suspendre leur activité, affirmant que des mises en demeure ont été adressées à ces chaînes.

Concernant la carte de journaliste professionnelle, le ministre a indiqué que 4.600 cartes ont été remises à ce jour.

Il a également souligné que l’opération permettra d’identifier les journalistes professionnels et de préserver leurs droits dans le cadre du processus d’organisation de la profession.

Le ministre de la Communication a présidé la nuit de samedi à dimanche l’ouverture du 12ème Festival arabe de Djemila qui, a-t-il noté, a fait de gros progrès comparativement à ses premières années.

Il a ensuite pris part à l’ouverture du programme de communication nationale et a assisté à la conférence animée par Mohamed Keroussi, directeur de rédaction au quotidien El Moudjahid.

APS
S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply