Le CNAPESTE appelle le ministre du Travail à jouer le rôle de médiateur entre le syndicat et le ministère de l’Education

Le CNAPESTE appelle le ministre du Travail à jouer le rôle de médiateur entre le syndicat et le ministère de l’Education
APS

ALGER- Le Coordonnateur national du Conseil national  autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation  (CNAPESTE), Salim Oualha, a appelé, lundi à Alger, le ministre du Travail,  de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, à jouer le rôle de  médiateur entre le CNAPESTE et le ministère de l’Education nationale pour trouver des solutions aux problèmes posés.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion à huis-clos qui a  regroupé les représentants du CNAPESTE avec le ministre du travail, M.  Oualha a appelé le ministre à jouer le rôle de médiateur entre le syndicat  et le ministère de l’Education nationale pour « trouver des solutions aux  problèmes posés, précisant que « si nous parvenons à des résultats, nous  convoquerons le Conseil national pour prendre la décision appropriée ».

 

Il a affirmé que « la décision du maintien ou non de la grève ouverte  enclenchée depuis le 30 janvier dernier, relève des prérogatives des  structures du syndicat ».

Le CNAPEST regrette les mesures prises par le ministère qui est allé  jusqu’au licenciement de plusieurs enseignants grévistes, les qualifiant  « d’arbitraires ». Il a affirmé que « la solution passe par le dialogue ».

De son côté, M. Zemali a appelé les enseignants grévistes à reprendre leur  travail et à opter pour le dialogue « dans l’intérêt de l’élève et de la  patrie ».

 

Le ministre a indiqué par ailleurs avoir perçu lors de sa rencontre avec  le syndicat, « une volonté d’aboutir à des solutions soulignant qu’il ne met  pas en doute les intentions de chacune des deux parties pour un règlement  définitif du problème à travers l’apaisement et le dialogue ».

Après avoir souligné que la Constitution algérienne garantit « le droit de  l’élève à l’éducation », M. Zemali a rappelé que la législation algérienne  prévoit « plusieurs mécanismes de dialogue et de concertation ». Il a affirmé  que le ministère du travail a entre autres missions de « veiller à  l’application de la loi et d’accompagner les syndicats, les travailleurs et  tous les partenaires sociaux pour prendre connaissance et respecter ses  textes ».

APS

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply