L’absence d’écriture dans la société amazighe, un préjugé colonial (chercheur)

L’absence d’écriture dans la société amazighe, un préjugé colonial (chercheur)

TIZI-OUZOU – Dire que la société amazighe avait une tradition strictement orale et ne disposait pas d’écriture est « un préjugé véhiculé par le colonialisme français », a souligné, dimanche à Tizi-Ouzou, l’universitaire Mohand Akli Hadibi.

Ce sociologue et maître de conférences à l’université Mouloud Mammeri, qui participait à un colloque international sur « les savoirs et renouvellement des connaissances socio-anthropologiques et historiques sur le Maghreb », organisé par cette même université, a estimé qu’il y a lieu de « reconsidérer cette idée reçue quant à l’inexistence de l’écriture dans la société amazighe ».

Dans sa communication intitulée « les implications épistémologiques de la présence/absence du fait de l’écriture dans l’anthropologie des sociétés amazighes », M. Hadibi a souligné qu’il y avait un savoir écrit transmis par des institutions locales que le colonialisme français, et avant eux les colonisateurs qui se sont succédés en Afrique du nord, se sont appliqués à effacer.

Citant entre autres régions d’Algérie ayant été victimes de cette destruction du savoir écrit local, le cas de la Kabylie, le conférencier a observé que cette dernière qui disposait « d’une assise de savoir traditionnel, a subi une violence physique qui s’est traduite par la destruction des bibliothèques qui y existaient ce qui a entrainé l’abolition de l’arsenal qui permettait de produire, de reproduire, de transmettre et de préserver les savoirs écrits ».

Les zaouïas qui étaient parmi les institutions détentrices de ce savoir écrit et qui étaient à la tête de plusieurs mouvements d’insurrection contre le colonialisme français étaient la cible de ce dernier qui les a détruites, a rappelé M. Hadibi  tout en observant que la déstructuration des Habous qui permettait la préservation et le maintien dans le temps de tout ce savoir écrit, répondait à cette visée coloniale.

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply