Scandaleux : le gouvernement prend des mesures drastiques contre nos immigrés de France

Scandaleux : le gouvernement prend des mesures drastiques contre nos immigrés de France

La saison estivale bat son plein et nos immigrés arrivent par centaines de milliers pour rendre visite à leurs familles. Ils arrivent surtout de France, qui compte à elle seule pas moins de 5 millions d’Algériens, selon les dernières statistiques publiées par l’INSEE en 2015.

Avec l’arrivée de nos compatriotes exilés, le visage de l’Algérie change. Ils viennent comme à chaque année pour rendre visite aux membres de leurs familles, restés au pays, pour revoir leur amis d’enfance, mais surtout pour décompresser et changer d’air.

Les nombreuses plaintes de concitoyens font réagir le gouvernement Sellal

Le ministre de l’Intérieur, sous l’ordre de Sellal, a promis de sévir contre tous les immigrés qui ne respecteraient pas la nouvelle réglementation, mise en place cette semaine, pour garantir le bien-être et la tranquillité des Algériens.

Dans la longue liste des dispositions prises à l’encontre de la diaspora algérienne vivant en France, il faut avouer que certaines d’entre elles sont choquantes et peuvent même inciter beaucoup de nos immigrés à choisir une autre destination que leur pays d’origine.

Pour contrer les dispositions prises par le ministre de l’Intérieur, le Collectif des Immigrés en Colère (CIC) a introduit un recours auprès du tribunal administratif de Bir Mourad Raïs.

Parmi les règles les plus contestées par le CIC, on retrouve notamment l’interdiction de porter une sacoche plus de 2 heures par jour.

Le président du CIC, M. Omar Lardjene, a fortement décrié cette disposition qui prive les immigrés d’un outil vital lors de leur séjour : « On est prêts à faire des sacrifices mais de là à nous interdire de porter notre sacoche autour du cou c’est exagéré. Ça fait des années qu’on la porte à chaque vacance et ça va être très difficile de s’en passer. Depuis l’annonce de cette mesure 26 compatriotes ont été admis à Mustapha Bacha sous un état de choc profond, c’est grave ! »

D’autres mesures soulèvent l’indignation de M. Lardjene et ses amis :

  • Il est strictement interdit de faire perdre du temps aux employés des magasins en faisant la conversion des prix en euros pendant que les autres attendent.
  • Interdiction de promettre le mariage à toutes les femmes rencontrées dans la rue en faisant croire que vous vivez au paradis.
  • Interdiction de ramener tous les objets ramassés dans les rue de France (l’Algérie n’est pas une décharge publique).
  • Interdiction du port de T-shirt de l’OM ou du PSG.
  • Interdiction totale de prononcer la phrase mythique : « là-bas chez nous ».
  • Lors du passage à la caisse les immigrés n’ont plus le droit de faire semblant de se tromper en sortant un billet de 100 euros pour faire savoir à la caissière qu’ils vivent en France.
  • Interdiction de laisser vos enfants jouer loin de vous pour faire semblant de les appeler de loin en français.
  • Interdiction de négocier avec le vendeur de souvenirs qui se déchire pour essayer de nourrir dignement sa famille.

Des mesures pour faire face aux migraines provoquées par les immigrés

Outre ces mesures drastiques jugées humiliantes par le CIC, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 600 millions de dollars pour assurer la disponibilité du Doliprane afin de lutter contre les migraines et maux de tête provoqués par l’afflux d’immigrés.

La quantité de boîtes disponibles étant limitées, le pharmacien, M. Sliman Akkache, conseil aux algériens de se procurer leur quota avant l’épuisement des stocks.

 

Vous venez de lire un article satirique de notre chroniqueuse Mitchou. Tout le contenu (ou presque) est le fruit de son imagination.
J’aime la page pour suivre tous les articles publiés par cette chroniqueuse. Je clique ICI

 

Mitchou
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply