Alger : ses parents l’obligent à épouser un vendeur de fruits, elle fait une tentative de suicide

Alger : ses parents l’obligent à épouser un vendeur de fruits, elle fait une tentative de suicide

Alger – Une jeune femme de 23 ans a tenté de mettre fin à ses jours à cause de la pression exercée par ses parents pour l’obliger à épouser son voisin Nabil, un richissime vendeur de fruits. Elle a été admise à l’hôpital Mustapha Bacha ce matin.

Cette étudiante algéroise qui aspirait à fonder un foyer paisible avec l’homme de sa vie a été surprise d’apprendre que son père l’avait promise à leur voisin Nabil qui a fait fortune dans la vente de détail de fruits au marché couvert de Meissonier.

Il faut avouer qu’avec l’inflation que connaît le marché algérien pendant le mois sacré du ramadan, il n’y a rien d’étonnant à voir exploser la fortune de ce jeune garçon qui avait de la misère à rembourser la dette qu’il avait contracté auprès de l’ANSEJ il y a à peine quelques mois.

Nesrine est déjà en relation avec un bijoutier

Nesrine entame sa troisième année de relation avec Karim, propriétaire de trois bijouteries à Alger centre. Ils devaient se marier cet été.

Le fait le plus troublant de l’histoire c’est que ses parents avait exprimés leur bénédiction avant de changer subitement d’avis.

Notre correspondant a recueilli le témoignage de son père qui reste vraisemblablement insensible aux appels de détresse de sa fille : « Un père cherche toujours le bonheur de sa fille. Qu’est-ce qu’elle va faire avec un bijoutier, personne n’achète plus de bijoux ! Les gens ne mangent pas de l’or, mais allez lui expliquer ça. Elle est vraiment inconsciente ! »

Sa mère, sur laquelle Nesrine comptait pour prendre sa défense, est tout aussi déterminée que le père : « elle peut se tuer si elle veut. Elle n’épousera jamais un bijoutier tant que je serais en vie !

Ça sera Karim le bijoutier ou personne !

Nesrine n’en démord pas malgré la pression infernale de sa famille. Elle a l’air décidée à rester avec la personne qu’elle aime : « Mayekhle3niche bedrahmou. Je ne suis pas du tout impressionnée par sa fortune, et il peut posséder tous les champs de pastèque du monde, je ne l’épouserai jamais ! »

Il faut avouer que cette jeune algéroise est courageuse et fidèle, car personnellement, je ne connais pas beaucoup de femmes qui resteraient attachées à un bijoutier de nos jours, en repoussant la demande d’un vendeur de fruits.

On ne sait pas qui va avoir le privilège d’épouser la belle Nesrine, mais il faut croire que les nouveaux magnats de la pastèque sont prêts à tout pour obtenir ce qu’ils veulent.

fait divers fruit

 

4 comments
Mitchou
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

4 Commentaires

  • Haoui Torkia
    17 juin 2016, 19 h 52 min

    Si cette histoire est vraie , c’est que le père doit être très gourmand et il ne voit pas plus loin que son estomac .Etonnant quand même.

    REPLY
  • Fahd
    18 juin 2016, 0 h 31 min

    @ HAouo Torkia,
    c3est de l’humeur ironique, comme quoi les vendeurs de Dela3 sont plus riches que des bijoutiers de nos jours.

    REPLY
  • Shera
    19 juin 2016, 13 h 12 min

    C’est inadmissible dans la religion un père ne doit pas forcer sa fille a se marier si elle ne veut pas
    Cette fille je la soutiens à 100%

    REPLY
  • […] Alger : ses parents l’obligent à épouser un vendeur de fruits, elle fait une tentative de suicid… […]

    REPLY