Syrie: le retrait américain sera mené à un «rythme adapté»

Syrie: le retrait américain sera mené à un «rythme adapté»

AFP- Washington

Le retrait des troupes américaines de Syrie, controversé, sera mené à un « rythme adapté » et l’approche des États-Unis dans la région sera « prudente », a assuré lundi Donald Trump.

« Nous quitterons [la Syrie] à un rythme adapté tout en continuant en même temps à combattre l’EI et à faire ce qui est prudent et nécessaire pour tout le reste », a tweeté le président américain.

L’annonce, le mois dernier, du retrait d’environ 2000 soldats américains combattant le groupe État Islamique en Syrie, avait suscité l’inquiétude des alliés des Américains.

Dans son tweet, Donald Trump s’en est pris au New York Times, accusant le journal d’avoir écrit « exprès », un « article très inexact sur ses intentions en Syrie ».

Son message semble faire écho à un article du quotidien expliquant que John Bolton, son conseiller pour la sécurité nationale, avait « reculé » sur la décision du locataire de la Maison-Blanche de rapidement retirer les troupes de Syrie.

Depuis Jérusalem dimanche, M. Bolton avait en effet affirmé que le retrait américain devait se faire en « assurant » la défense des alliés de Washington.

« Nous allons discuter de la décision du président Donald Trump sur le retrait, mais il faut faire cela […] de telle sorte que l’Organisation de l’État islamique soit défaite […] et que la défense d’Israël et d’autres amis dans la région soit absolument assurée », avait déclaré John Bolton devant les journalistes à l’occasion d’entretiens avec le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.

La position de Donald Trump sur le rythme du retrait a fluctué depuis l’annonce de leur départ de Syrie le 19 décembre.

« Nous avons gagné contre le groupe EI, il est temps de rentrer », avait-il alors lancé, dans une courte vidéo postée sur son compte Twitter. « Nos garçons, nos jeunes femmes, nos hommes, ils rentrent tous, et ils rentrent tous maintenant », ajoutait-il.

Mais début janvier il s’est montré bien plus évasif sur le calendrier de ce retrait.

« Nous nous retirons », avait-il déclaré. « Cela se fera sur un certain temps », avait ajouté M. Trump. « Je n’ai jamais dit que nous partirions du jour au lendemain. »

1 comment
Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • mehdi mountather
    9 février 2019, 11 h 16 min

    Donald Trump et les chefs d’états des pays de l’Otan de mettre fin a ces guerres en Syrie en Irak en Afghanistan et en Libye et de construire l’Irak Afghanistan et la Syrie le 9.2.2019 pour éviter la mort des milliers d’ américains et européens par ces punitions d’ ALLAH tempête de neige apocalyptique séisme plus 7 tsunami les inondations incendie ouragan volcan séisme en plein neige les foudres les tornades grondement météorite astéroïde virus H1N1 les accidents crash d’avion arrêt cardiaque.

    REPLY