Les Afghanes se suicident pour échapper aux maltraitances

Les Afghanes se suicident pour échapper aux maltraitances

La  violence, le  viol, le vitriolage, mariage forcé ainsi que les autres maltraitances poussent les femmes afghanes à se suicider. Un ultime recours que les femmes ont trouvé pour mettre fin à une vie cauchemardesque qui dure depuis toujours.  Le nombre de suicides et de tentatives de suicide a bondi en Afghanistan ces quatre dernières années auprès des femmes âgées entre  15 à 29 ans, selon le ministère afghan de la Santé.

« La solution » semble avoir été trouvée, en seulement quartes ans, environ  10 000 femmes se sont suicidées ou ont fait une tentative de suicide en Afghanistan, ce qui fait une moyenne annuelle de 2 500 suicides, contre « seulement 1 502 en 2012 » et pour une population de 30,55 millions (2013 selon la Banque mondiale), détaille le ministère de la Santé afghan dans un communiqué.

Cette catégorie de victimes est principalement constituée de  femmes toutes âgées de 15 à 29 ans. Officiellement, les autorités afghanes expliquent un tel comportement par   les pressions économiques et sociales, sachant que le pays est toujours  en guerre depuis 40 ans. Cependant la situation n’est pas analysée de la même manière du côté des ONG et des médecins qui affirment que si les femmes tentent de se suicider, c’est pour échapper aux mariages précoces et aux mauvais traitements.  D’ailleurs, l’Unicef estime que près de la moitié et environ  40% des jeunes filles de moins de 18 ans sont victimes de mariages forcés en Afghanistan.

Violences, pressions , menaces, viols et passages à tabac sont le quotidien de ces Afghanes qui par crainte d’être retirées de force des établissements scolaires, mariées à des inconnus, maltraitées, violées et voir tuées , préfèrent choisir leurs propre mort. « Environ 80% des femmes ont avalé de l’acide, des poisons, des pesticides ou de la mort-aux-rats« , afin de trouver  la PAIX.

Fatima,  est l’une de celles qui ont mis fin à leur vie. Âgée de 16 ans, Fatima fut financée  de force à l’âge de 3 ans à l’un de ses proches.  n’ayant pas supporté de vivre dans une région reculée du pays,  et ayant été bondonné par son fiancé , elle a décidé d’avaler de la mort-aux-rats . ​La jeune femme est la cinquième fille de Ghor à avaler ce poison pour mettre fin à ses jours. Elle est la première à avoir réussi.

 Fatima n’est malheureusement  pas la dernière femme à tenter de se suicider en Afghanistan. L’été dernier dans la même province, une jeune femme de 16 ans qui a été mariée à l’âge de 14 ans et qui était tombée enceinte dans la foulée s’est immolée et est morte de ses blessures à l’hôpital de Kaboul.

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply