La Banque Mondiale révèle la répartition des 74 mille milliards du PIB mondiale

La Banque Mondiale révèle la répartition des 74 mille milliards du PIB mondiale

 

 Selon les dernières données sur le PIB mondial publiées par la Banque mondiale en février dernier, les États-Unis demeurent la plus grande économie du monde – de loin. Comme le démontre ce diagramme de Voronoi, les États-Unis génèrent près d’un quart du PIB mondial (24,3%) et sont à près de 10 points de pourcentage de plus que la Chine (14,8%), et (18%) de plus que le Japon.

Le Top 10 (PIB en Milliards de dollars)

1. Etats Unis ($18030 milliards de dollars)
2. Chine ($11000 milliards de dollars)
3. Japon ($4380 milliards de dollars)
4. Allemagne ($3360 milliards de dollars)
5. Royaume Uni ($2860 milliards de dollars)
6. France ($2420 milliards de dollars)
7. Inde ($2090 milliards de dollars)
8. Italie ($1820 milliards de dollars)
9. Brésil ($1770 milliards de dollars)
10. Canada ($1550 milliards de dollars)

L’économie des États-Unis est à peu près équivalente à celle des PIB du 3eme au 10eme pays de la liste, à savoir (le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Inde, l’Italie, le Brésil et le Canada).

Bien que cela place les États-Unis confortablement en avance sur tout le monde (y compris, pour l’instant, les Chinois), l’histoire est très différente si l’on considère la question par continents plutôt que par pays.

Sur ce graphique, qui représente les 40 plus grandes économies du monde individuellement, le bloc asiatique est clairement dominant. il représente un peu plus d’un tiers (33,84%) du PIB mondial, surpassant largement le bloc nord-américain, qui, à 27,95%, se situe juste au-dessus du quart du PIB mondial.

L’Europe, quant à elle, doit se contenter de la troisième place, soit un peu plus du cinquième du PIB mondial (21,37%). Ensemble, ces trois blocs génèrent plus des quatre cinquièmes (83,16%)

Le Top 10 Asiatique

• 2. Chine ($11000 milliards de dollars)
• 3. Japon ($4380 milliards de dollars)
• 7. Inde ($2090 milliards de dollars)
• 11. Corée du Sud ($1380 milliards de dollars)
• 13. Russie (1330 milliards de dollars)
• 16. Indonésie (861,9 milliards de dollars)
• 18. Turquie (717,9 milliards de dollars)
• 20. Arabie saoudite (646 milliards de dollars)
• 26. Iran (425,3 milliards de dollars)
• 27. Thaïlande (395,1 milliards de dollars)

Le centre de gravité économique de l’Asie se trouve à l’est, la Chine, le Japon et la Corée du Sud générant ensemble un PIB égal à celui des États-Unis.

Le Top 10 Américain

• 1. États-Unis (18030 $ milliards de dollars)
• 9. Brésil (1770$ milliards de dollars)
• 10. Canada (1550 $milliards de dollars)
• 15. Mexique (1140$ milliards de dollars)
• 21. Argentine (583,2 $ milliards de dollars)
• 39. Colombie (292,1 $ milliards de dollars)
• 42. Chili (240,8 $ milliards de dollars)
• 48. Pérou (189,1 $ milliards de dollars)
• 58. Porto Rico (103,1 $ milliards de dollars)
• 61. Équateur (100,2 $ milliards de dollars)
Le Brésil, le géant économique de l’Amérique du Sud, a moins d’un dixième de la taille du PIB des États-Unis.

Le Top 10 Européen

• 4. Allemagne (3360 $ milliards de dollars)
• 5. Royaume-Uni (2850 $ milliards de dollars)
• 6. France (2420 $ milliards de dollars)
• 8. Italie (1820 $ milliards de dollars)
• 14. Espagne (1200 $ milliards de dollars)
• 17. Pays-Bas (750,3 $ milliards de dollars)
• 19. Suisse (670,8 $ milliards de dollars)
• 22. Suède (495,6 $ milliards de dollars)
• 24. Pologne (477,1 $ milliards de dollars)
• 25. Belgique (455,1 $ milliards de dollars)

Le Royaume-Uni est la deuxième puissance économique en Europe qui met en perspective l’impact économique majeur qu’aura le Brexit sur l’Union européenne.

Malgré tout ce qui a été dit sur les économies émergentes, les quatre plus grandes économies d’Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Venezuela et Colombie) ne produisent que 4% du PIB mondial, tandis que les trois plus grandes économies d’Afrique (Afrique du Sud, Egypte et Nigeria) 1,5%.

Outre les 40 plus grandes économies présentées individuellement, plus de 100 autres pays regroupés ici comme «reste du monde» ne génèrent que 9,4% du PIB mondial. Il s’agit notamment de grands pays aux faibles PIB par habitant comme le Pakistan ou le Bangladesh, et les pays qui sont relativement riches mais trop petits pour faire le Top 40, comme le Chili ou le Luxembourg. Et, bien sûr, des pays qui sont à la fois pauvres et petits, comme Cuba ou le Yémen. Par un curieux hasard, le «reste du monde» produit autant de PIB que constitue l’écart entre les États-Unis et la Chine. C’est une indication impressionnante de la taille de l’avantage de l’Amérique sur la Chine.

Howmuch

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply