Une équipe mixte éducation-solidarité pour adapter le programme pédagogique aux enfants malentendants

Une équipe mixte éducation-solidarité pour adapter le programme pédagogique aux enfants malentendants
Photo APS

GUELMA- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, a affirmé, mercredi à Guelma, qu’une équipe a été mise sur pied par les ministères de l’Education nationale et de la Solidarité nationale pour adapter le programme pédagogique aux enfants malentendants dans les écoles.

Lors de sa visite à l’école des enfants malentendants au POS nord de Guelma, la ministre a précisé que « cette équipe étudiera tous les problèmes rencontrés en classe par les élèves malentendants », estimant qu’il était « injuste » de dispenser à l’enfant malentendant le même programme adressé

aux autres enfants indemnes de tout handicap. Beaucoup de pays étrangers ont conçu dans leurs établissements des programmes spéciaux pour les enfants atteints d’handicap auditif et le ministère de la Solidarité oeuvrera à tirer avantage de ces expériences « leaders », à l’instar de celles d’Allemagne et des Etats-Unis, a ajouté la ministre.

Mme Meslem a, par ailleurs, salué la décision du ministère de l’Education nationale d’exempter les collégiens malentendants du passage des épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et tenir compte exclusivement de leur moyenne annuelle, estimant que ceci « augmentera les chances de ces écoliers de poursuivre leurs études secondaires et universitaires. »

La ministre a affirmé également que toutes les écoles d’enfants sourds-muets seront équipées d’appareils émetteurs récepteurs des ondes FM, assurant que l’Etat algérien a mobilisé les moyens nécessaires pour préserver les acquis de sa politique sociale.

La ministre a indiqué qu’un dictionnaire algérien du langage des signes pour malentendants est actuellement sous presse et sera « prochainement » distribué à toutes les écoles spécialisées.

Elle fait état aussi d’un projet pour élaborer un dictionnaire des signes en français pour préparer les élèves au palier universitaire.

La ministre s’est intéressé, au centre psychopédagogique du chef-lieu de wilaya, à une exposition de réalisations conçues par des centres spécialisés, des cellules de proximité et des associations à caractère social, avant de procédé à la distribution d’appareils pour handicapés dont fauteuils roulants et tricycles motorisés.

Au centre culturel islamique, Mme Meslem a visité également une exposition artisanale, rencontré les femmes bénéficiaires de microcrédits et des crédits non rémunérés du fonds Zakat, avant de rencontrer les représentantes du mouvement associatif.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply