Un test sanguin pour suivre l’efficacité du traitement du cancer ?

Un test sanguin pour suivre l’efficacité du traitement du cancer ?
A paramedic takes a blood sample from a pregnant women at the maternity of the Guatemalan Social Security Institute (IGSS) in Guatemala City on February 2, 2016. Guatemala increased the monitoring of pregnant women because of the risk of infection by Zika virus. World health officials mobilized with emergency response plans and funding pleas Tuesday as fears grow that the Zika virus, blamed for a surge in the number of brain-damaged babies, could spread globally and threaten the Summer Olympics. AFP PHOTO Johan ORDONEZ / AFP PHOTO / JOHAN ORDONEZ

LA CHRONIQUE DU PR KHAYAT. Des chercheurs ont développé un test sanguin pouvant permettre de contrôler rapidement si le traitement du cancer fonctionne ou non.

Des chercheurs ont développé un test sanguin pouvant permettre de contrôler rapidement si le traitement du cancer fonctionne ou non. Une avancée importante pour la prise en charge et le suivi des patients. Les médecins ont longtemps utilisé des méthodes invasives pour prélever des échantillons de tumeur afin d’étudier la meilleure réponse thérapeutique à apporter. Cependant, cette biopsie comporte des risques (hémorragie, infection…) et n’est pas toujours réalisable selon la localisation de la tumeur et l’état de santé du patient. Aujourd’hui, les améliorations techniques permettent d’analyser l’ADN tumoral à partir d’un simple prélèvement sanguin.

En juin 2016, une grande étude présentée à la réunion annuelle de l’ASCO a confirmé que ces « biopsies liquides » représentent une alternative fiable aux biopsies classiques pour détecter des mutations dans l’ADN tumoral de patients. Aux États-Unis, il existe déjà plusieurs tests de biopsie liquides sur le marché.

En juin, la Food and Drug Administration a d’ailleurs approuvé le premier test de ce type destiné à certains patients atteints d’un cancer du poumon. En France, depuis janvier 2016, cette technique d’analyse par prélèvement sanguin est également proposée en routine au CHU de Caen, aux patients atteints de cancer du poumon.
Sciences et Avenir

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply