Transfusions sanguines: les dons d’hommes sont plus sûrs, selon une étude

Transfusions sanguines: les dons d’hommes sont plus sûrs, selon une étude
Le risque de mourir augmente de 8 % quand le donneur de sang est une femme, ont calculé des chercheurs de l'Université d'Ottawa, qui publient leurs résultats dans la revue JAMA Internal Medicine. PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Une transfusion sanguine faite avec du sang provenant d’une femme mène plus souvent à la mort que si le donneur est un homme, selon une nouvelle étude ontarienne.

Le risque de mourir augmente de 8 % quand le donneur de sang est une femme, ont calculé les chercheurs de l’Université d’Ottawa, qui publient leurs résultats dans la revue JAMA Internal Medicine.

Les donneurs plus jeunes sont aussi moins efficaces : si le donneur a de 17 à 20 ans, le risque que le patient recevant le sang meure est 8 % plus élevé que si le donneur est dans la quarantaine.

Des différences dans le système immunitaire expliqueraient l’écart pour ce qui est des femmes, alors que les résultats pour les jeunes donneurs s’expliqueraient par le fait que les donneurs plus âgés sont particulièrement en bonne santé.

 

MATHIEU PERREAULT
La Presse

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply