« SKETCHNOTING » Apprendre et mémoriser grâce à la pensée visuelle et le dessin

« SKETCHNOTING » Apprendre et mémoriser grâce à la pensée visuelle et le dessin

La reformulation et la transformation sont de précieux atouts pour la mémorisation. En ce sens, l’utilisation des images et de la visualisation favorise une mémorisation de qualité et à long terme.

Sept expériences ont été menées par plusieurs chercheurs américains pour mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire humaine.

 Ces expériences ont concerné 55 étudiants âgés de 18 à 47 ans. Le principe du test consistait à dessiner une série de 80 objets (pomme, ballon, fourchette…) en 40 secondes ou de les recopier sur une feuille (en utilisant des mots). Ils devaient en restituer un maximum en une minute.

Dans le cadre de ce test, les volontaires devaient retenir ces mots soit en les écrivant, soit en les dessinant, soit en listant leurs composants. Conclusion du test, les étudiants qui avaient dessiné les objets ont obtenu des résultats supérieurs à ceux qui avaient utilisé d’autres techniques.

« La qualité des dessins réalisés n’a pas semblé être importante, déclare Jeffrey Wammes, un des chercheurs. Cela suggère que n’importe qui pourrait tirer parti de cette stratégie de mémorisation, indépendamment de son talent artistique. »

Les chercheurs ont expliqué ces résultats en citant les bienfaits des dessins : aider à créer des images mentales ; stimuler la mémoire sémantique et impliquer particulièrement le geste, la motricité.

La théorie du double codage

La théorie du double codage de Allan Paivio (Université de Western Ontario), stipule que la formation d’images mentales, accroit la possibilité de se souvenir d’une information, et favorise le processus d’apprentissage. Ajoutant que le traitement des informations – qu’elles soient visuelles ou verbales – se fait d’une manière différente suivant des canaux différents dans l’esprit humain.

Je vous propose une technique qui est Le Sketchnoting pour mieux apprendre et mémoriser.

La technique du Sketchnoting consiste à:

  1.  personnaliser l’information pour mieux la mémoriser;
  2. vérifier si les idées, pensées, mots sont bien compris car les concepts non compris ne sont pas synthétisés visuellement, impossibles à dessiner par les étudiants. Les personnes invitées à créer des sketchnotes (se) posent des questions, particulièrement au moment où ils choisissent de dessiner les concepts ;
  3. apprendre et mémoriser de façon stimulante et amusante en reprenant le plaisir d’utiliser ses mains ;
  4. compter sur l’effet de surprise pour une mémorisation à long terme.

Le sketchnoting prenant des notes visuelles, demeure une manière créative d’organiser les informations, en utilisant la pensée visuelle qui permet de transformer tous types de données reçues (cours, leçons, œuvres étudiées, vidéos, textes, conférences…) en une représentation graphique.

Il ne s’agit pas de produire des œuvres d’art mais seulement de modifier ou remplacer les mots et les idées par des images simples et spontanées et les ordonner avec des textes courts. Une façon de simplifier l’information et de cultiver la pensée visuelle pour faciliter l’apprentissage (école, collège, lycée, études supérieures, entreprise, formation adultes…).

Pour une mémorisation durable, le processus est aussi important que le résultat, sinon plus.

Sur le Net vous trouverez de nombreuses ressources pour maîtriser la technique (lettrage, typologie, structure, flèches, puces, illustrations…) et des exemples pour une utilisation pédagogique (affichages de classe, transformation de cours en sketchnotes, passer d’un texte à une sketchnote par des annotations…).

 

Source : http://apprendreaeduquer.fr

 

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply