Récompense: efficace ou inopérante pour l’enfant

Récompense: efficace ou inopérante pour l’enfant

Est-ce une source de motivation, une méthode d’éducation, et un facteur important dans le développement de l’enfant? ou une sorte de manipulation parents/enfants et vice versa?

La récompense est l’inverse de la punition, c’est offrir et donner à son enfant quelque chose contre un comportement souhaité ça peut être matériel ou moral c’est une façon adoptée généralement par les parents pour reprendre contrôle dans l’éducation de leur enfant. « Si tu restes sage à l’école aujourd’hui je t’achèterai des bonbons », « si tu arrêtes de pleurer je t’emmènerai jouer au parc »…etc.

La question reste en suspens! Beaucoup ne sont pas d’accord sur son efficacité, faut-il récompenser ou pas? Si oui comment et avec quoi?

En tant qu’adulte on peut se poser la question, Est-ce qu’on préfère se récompenser ou être récompensé si on réalise un rêve ou on arrive à un objectif ou simplement on accomplit un travail? Est-ce que le fait d’y penser nous motive et nous pousse à le faire? Bien évidemment oui! C’est motivant par exemple d’avoir un boulot payant, avoir un salaire mensuel, sauf qu’à la longue si ce boulot est réalisé que pour l’argent, et si on travaille que sur « résultat/récompense » sans penser aux efforts déployés et à ce que le fond ait réellement un sens, ça devient une corvée et une routine lassante. Pareil pour un enfant le féliciter et l’encourager avec des récompenses (bonbons, jouets, sorties…) l’incite à réagir comme on le souhaite, mais cela peut sortir de votre contrôle si vous ne limitez pas et vous ne savez pas quand et comment le faire? À force de répéter la même méthode et à long terme l’enfant semble devenir encore plus malin et les rôles s’inversent, il est capable de refaire les mêmes bêtises juste pour arriver à vous provoquer et avoir ces récompenses, la situation devient incontrôlable et ça peut se transformer en punitions injustes qui ne serviront qu’à bloquer le développement de l’enfant et jouer sur sa future personnalité!

Bon on est d’accord tout de même qu’en étant adulte on effectue aussi certaines taches sans être forcément félicité ou récompensé à chaque fois par notre entourage, par exemple quand on fait le ménage à la maison ou quand on cuisine…mais on le fait bien si on sait et on comprend pourquoi on le fait, par exemple « je nettoie ma maison pour qu’elle soit propre car je ne supporte pas vivre dans la saleté et c’est bénéfique pour moi et pour mes colocataires. », « je cuisine par ce que je veux manger un plat sain et bio et puisqu’on s’est partagé les taches à la maison celle-ci est l’une de mes responsabilités » on peut se récompenser soi même si on en a besoin, en se félicitant par un sentiment de satisfaction, par la parole ou par une petite sortie ou se faire un film …etc.

Pour éviter toute confusion voici quelques points à réviser et à analyser:

Faire la différence entre la récompense et le dressage: Comme avec un animal dans un spectacle par exemple, son maitre lui apprend à réaliser certains mouvements en le récompensant pour chaque geste réussit avec un biscuit. Cette méthode est inappropriée avec un enfant même si elle semble facile et efficace au début, en réalité vous lui apprenez à marchander, le fameux « donnant-donnant »! Son comportement dépendra d’un facteur extérieur et s’il sera absent un jour, l’enfant le prendra pour une injustice.

Faire attention aux croyances limitantes Eviter d’inculquer aux enfants vos propres croyances qui vous ont été transmis aussi et limité pendant toute votre vie, éduquez votre enfant de façon à ce qu’il puisse être flexible au sein de la société, son comportement doit concorder avec la vie actuelle tout en restant bien encadré.

Apprendre à communiquer avec son enfant: Expliquer à son enfant pourquoi son comportement n’est pas convenable et pourquoi c’est interdit, chaque bon et mauvais geste doit avoir un sens chez l’enfant pour ne pas tomber dans l’injustice et l’incompréhension. Si vous lui ordonnez de « se laver les mains avant de manger » vous pouvez vous mettre à son niveau, lui dire avec le langage de son âge ce que les microbes peuvent lui faire.

Faire preuve de patience: Donner du temps à l’enfant pour comprendre les conséquences de son comportement.

Renforcer sa relation affective avec son enfant: Que ce soit un comportement positif ou négatif vous pouvez opter pour les conséquences comportementales (comportement/comportement) c’est-à-dire s’il s’agit d’une récompense suite à un bon comportement privilégiez le non palpable, exprimez votre fierté « je suis fier de toi, je suis content, bravo! » et montrez lui que cela mérite et vous donne envie de partager avec lui un moment agréable (un jeu, lui raconter une histoire de son choix, regarder un dessin animé, chanter et danser…).

Donner le bon exemple: Eviter de faire des promesses à l’enfant que vous ne pouvez pas tenir et récompensez le selon vos moyens n’oubliez pas que vous êtes son modèle.

Encadrer le développement de son enfant: Votre vie familiale quotidienne repose sur l’organisation. S’il veut par exemple regarder la télévision au lieu de faire ses devoirs vous pouvez aller dans son sens en lui accordant chaque après-midi par exemple 30 minutes devant la TV, si vous lui demandez de rester sage pendant une longue durée ça peut être complexe pour lui, vous pouvez partager en petites durées et lui laisser la liberté d’agir comme il veut de temps à autre, et d’obtenir des mots gentils, des félicitations, des sourires pour chaque durée de bonne conduite, il se sentira maître de ses comportements et il apprendra à assumer.

Apprendre à son enfant la satisfaction personnelle: Apprenez à votre enfant l’importance de réaliser une tache pour la simple satisfaction de l’avoir accompli, la gratitude, et que le fait d’être fier de soi et d’avoir ce sentiment de joie est justement une récompense personnelle. Vous pouvez lui apprendre aussi à se récompenser soi-même de temps à autre par exemple l’accompagner à un magasin de jouets s’il le souhaite et le laisser s’offrir un jouet avec son argent de poche suite aux efforts fournis pour avoir de bonnes notes à l’école.

On peut aussi faire appel à des professionnels psychologues spécialisés en éducation des enfants ou/et des coachs spécialisés en coaching familial.

Quand on prodigue des récompenses de nature morale (félicitations, encouragements, gratitude), le comportement attendu reste plus stable et la motivation dépendra des facteurs internes, on peut la renforcer avec des facteurs externes sans pour autant la déstabiliser en cas de leur absence.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply