Première certification de coach professionnel à Tizi-Ouzou

Première certification de coach professionnel à Tizi-Ouzou
Istock

Après avoir formé et lancé plusieurs coachs professionnels à Alger, Arcom Canada, en collaboration avec la Fédération des Conférenciers et coachs algériens (FCCA), dont le siège est à Montréal, a organisé le niveau 1 de la certification de coach professionnels à Tizi-Ouzou.

Même si plusieurs organismes proposent, depuis déjà quelques années,  des « formations de coachs » de quelques jours, les nombreuses enquêtes menées sur le terrain par la FCCA, démontrent clairement qu’elles sont loin de répondre aux exigences internationales en matière de connaissances techniques, et surtout d’éthique professionnelle.

L’époque des titres usurpés est terminée

La FCCA qui a pour objectif de professionnaliser le métier de coach en Algérie met un point d’honneur à protéger les consommateurs des services de développement personnel des usurpateurs de ce titre qui interviennent, sans état d’âme, sur des pathologies relevant, normalement, du secteur de la santé mentale.

Concernant le programme de la FCCA, élaboré au Canada, par des experts algériens et canadiens, il permet au participants d’intervenir auprès de leur clientèle dans le cadre personnel ou professionnel. Le processus de formation est composé d’une partie qui alterne théorie et pratique sur une période de quatre mois.

Un suivi de six mois, sur le terrain, vient clôturer ce cycle d’apprentissages, et permet aux candidats certifiés d’exercer avec tous les outils nécessaires en main.

Le train a quitté la gare à Tizi-ouzou pour une nouvelle aventure

Pour la dernière séance de ce niveau 1, qui s’est tenue le 15, 16 et 17 mars 2018, à la maison de l’environnement de Tizi-ouzou, des ateliers de travail ont été offerts par l’expert en coaching et développement personnel, Mohamed IDIR, dans ce qui constitue une première du genre dans la région.

Force était de constater l’engouement qu’a suscité ce programme, et les participants se sont sentis bien à l’aise en évoquant, avec leur formateur, plusieurs aspects liés à cette profession, de 9h30 à 17h, avec des exercices d’application qui facilitent l’acquisition des compétence et des réflexes indispensables à la pratique de ce métier, exigeant en connaissances techniques, certes, mais qui est surtout basé sur le savoir-être des intervenants.

Mohamed IDIR, par son style assez particulier, avec lequel il a su gérer ces ateliers, a eu un impact fort sur l’esprit de ces futurs coachs, selon les nombreux témoignages recueillis sur place.

Les participants estiment que le fait d’avoir assisté, déjà, à une intervention de Mohamed IDIR, où il a présenté le métier de coach, les a encouragé à suivre cette formation, avec la ferme conviction qu’il s’agit « d’un métier d’avenir » qui leur permettra d’évoluer, tant sur le plan personnel que professionnel.

Par Asma Lafraoui

1 comment
Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Aguentil ahmed
    22 mars 2018, 14 h 21 min

    En étant présent lors de cette édition, je confirme le niveau de cette formation et l’implication du coach Mr. Idir qui a été d’une grande générosité en quantité et qualité des informations et des expériences partagées. Merci à vous.

    REPLY