L’échelle des comportements : l’outil pour mieux analyser le comportement de votre entourage

L’échelle des comportements : l’outil pour mieux analyser le comportement de votre entourage

Comment analyser le comportement de votre entourage ? Dans cet article, j’aimerai partager avec vous un outil qui vous sera très utile pour gérer efficacement vos relations avec les autres, que ce soit dans un cadre professionnel ou dans votre vie personnelle. Il s’agit de l’échelle des comportements.

Comment fonctionne l’échelle des comportements

L’échelle des comportements vous sera particulièrement utile si vous managez une équipe ou coordonnez différentes personnes dans le cadre d’un projet.

A quoi sert cet outil et comment fonctionne-t-il ? L’idée est extrêmement simple. Face à une situation donnée (cela peut être un problème ou un changement) chaque individu peut se comporter de différentes manières (positives ou négatives).

Pour aller du négatif vers le positif, il faut passer certaines étapes « obligatoires » et l’échelle des comportements permet d’identifier ces étapes et de montrer le chemin à parcourir pour aller vers un changement positif.

Pour dire les choses autrement, si vous souhaitez accompagner un membre de votre équipe ou un proche vers un changement positif, vous devez d’abord savoir d’où vous partez et où vous voulez arriver. Utiliser l’échelle des comportements sera un bon support pour cela.

Les 8 paliers pour analyser un comportement

Parcourons ensemble les différentes étapes de l’échelle des comportements. (l’infographie se lit de bas en haut).

1 – Ignorer 

La personne n’a pas l’information à propos du problème. Elle n’a pas conscience du problème. Pour elle, tout va bien. Cette ignorance peut être volontaire, c’est-à-dire que la personne peut se mettre dans une situation de ne pas avoir envie de savoir. Elle s’organise pour ne pas savoir.

2 – Nier 

La personne sort de l’ignorance. Elle a l’information, mais considère qu’il n’y a pas de problème. Elle ne nie pas la situation mais nie le fait que cette situation soit un problème.

3 – Accuser 

La personne ne nie plus la situation mais se sent agressée. Elle va chercher à attaquer et à accuser.

4 – Se justifier 

Dans cette étape la personne va chercher à mettre sa responsabilité hors de cause. La personne connaît la situation, accepte que c’est un problème mais elle cherche à ne pas apparaître comme le responsable. Au lieu d’utiliser son énergie pour trouver une solution, elle s’en sert pour se mettre hors de cause. C’est le dernier comportement négatif mais c’est aussi le plus difficile à franchir car il pose la question de la responsabilité.

5 – Assumer 

C’est l’étape charnière. Dans cette étape, on va sortir des jugements pour se concentrer sur la résolution du problème. On prend sa part de responsabilités et on accepte la réalité de la situation.

6 – Pallier 

On va chercher à remédier au problème de façon provisoire. On se concentre sur le très court terme pour limiter les conséquences négatives du problème.

7 – Analyser 

Une fois le problème temporairement résolu, on va chercher à analyser et comprendre les causes du problème pour l’éliminer définitivement.

8 – Imaginer 

On va chercher activement de nouvelles solutions. On va capitaliser sur l’expérience acquise et corriger les dysfonctionnements.

Comme vous avez pu le remarquer l’échelle des comportements met en relief deux grands types de comportements : les comportements orientés sur les problèmes où la peur et le jugement sont au cœur de la réaction et les comportements orientés sur les solutions où les erreurs sont utilisées pour apprendre.

La chose importante à retenir de l’échelle des comportements, c’est cette notion de graduation qui montre bien le chemin à parcourir pour passer d’un comportement négatif à un comportement positif.

L’exercice pour utiliser l’échelle des comportements

Et pour terminer je vous propose un exercice :

Si vous managez une équipe, prenez un problème que vous avez actuellement en tête avec l’un des membres de votre équipe. A l’aide de l’échelle des comportements, voyez à quelle étape en est votre collaborateur et imaginez les actions à mettre en place avec lui pour lui faire passer ces différente étapes. Utilisez, également, cet outil à titre personnel sur un des problèmes que vous rencontrez actuellement.

Cet article a été rédigé à partir  du livre « 65 outils pour accompagner le changement individuel et collectif » d’Arnaud Tonnelé dont je vous conseille la lecture.

Source: Simple Slide

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply