Juno prête pour Jupiter

Juno prête pour Jupiter
Juno a commencé à transmettre et recevoir des données avec la Terre en continu le 11 juin dernier. IMAGE FOURNIE PAR LA NASA

La sonde américaine Juno a réussi ses dernières opérations avant son entrée en orbite autour de Jupiter lundi prochain, a annoncé la Nasa aujourd’hui en conférence de presse. Lancée en 2011, Juno frôlera la géante gazeuse à moins de 5000 kilomètres à 37 reprises pour percer ses mystères.

Tous les instruments non impliqués dans l’insertion en orbite ont été mis en veille hier. La veille, le système de propulsion de Juno a été pressurisé avec succès.

« Ça indique l’importance de la manoeuvre de lundi », a dit Scott Bolton, chef scientifique de la mission Juno, en entrevue depuis le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa en Californie. « Nous n’aurons même pas d’images de notre approche finale de la planète. »

Juno a commencé à transmettre et recevoir des données avec la Terre en continu le 11 juin dernier. Le 20 juin, le bouclier protecteur protégeant le moteur principal de Juno des micrométéorites et de la poussière interstellaire a été ouvert, et le programme informatique qui guidera le moteur lundi prochain a été transmis à la sonde. Le moteur fonctionnera pendant 35 minutes lundi soir pour ralentir Juno.

Visible à l’oeil nu, et donc connue depuis l’Antiquité, la plus grande planète du système solaire fascine les astronomes depuis l’avènement du télescope au XVIIe siècle. Il a fallu attendre 1973 et la sonde Pioneer 10 pour avoir les premières images de Jupiter. La sonde Pioneer 11 s’est approchée à 43 000 km de la planète en 1974, un record que brisera Juno. Jupiter a 318 fois la masse de la Terre et met 12 années terrestres à faire le tour du Soleil.

 

MATHIEU PERREAULT
La Presse

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply