Face à Votre Echec : Votre Apprentissage

Face à Votre Echec : Votre Apprentissage

En empruntant le chemin d’un objectif quelconque, on peut se mettre face à des réussites et des échecs, ce dernier peut être dur à accepter et faire passer si vous ne le transformez pas en sources d’opportunités et d’enseignements.

Le développement personnel nous permet d’accéder à nos propres ressources, de s’améliorer, et aller de l’avant.

Avant d’étudier l’Echec en lui-même on commence par analyser l’une des pensées négatives qui vous barre la route vers n’importe quel objectif « La peur de l’échec » cette émotion, ce sentiment qui peut vous tirer vers le bas et vous bloquer tout simplement. Ce qui le provoque :

La société et les croyances : C’est connu dans notre société dans notre culture, une personne qui arrive pas à son but perd sa valeur aux yeux des autres, cette croyance est ancrée en nous dès le jeune âge, un élève à l’école qui obtient de mauvaises notes est dévalorisé directement par son enseignant devant ses camarades de classe, il cherche du soutien à la maison ses parents continuent à le blâmer et à lui en vouloir… Une fois adulte si la personne échoue dans son projet ou dans sa vie personnelle elle craint qu’on la prenne pour une ratée ou elle-même elle se sous estime.

Le manque de confiance en soi : beaucoup aimerait concrétiser un rêve, arriver à un objectif, réaliser un projet, mais ils restent à attendre, certains collectent même toutes les informations qui existent (livres, internet, conseils, expériences des autres…) et restent bloqué sur cette étape, ne font rien de plus pour progresser, et reviennent à nouveau au point de départ, la peur de décoller les hante, et le manque de confiance les bloque.

La peur des regrets : la plupart de ceux qui échouent face à un obstacle sont rongé par les regrets « j’aurai du ou je n’aurai pas du! », « il ne le fallait pas! », « pourquoi ça m’arrive à moi? »… Ils se morfondent dans leur chagrin et remords et ils renforcent leur déprime qui risque de se transformer en dépression si cet état dure longtemps. Et la peur de tomber dans tout cela nous bloque, alors on préfère ne pas s’aventurer et prendre le risque surtout si on a déjà connu une situation semblable.

Pour s’en débarrasser, Il est important d’apprendre à :

Tenter : Passer à l’acte, tenter une expérience professionnelle par exemple et ne pas la réussir c’est mieux que de finir par se poser la question « pourquoi je n’ai pas eu le courage de tenter le coup? » et « si je l’avais réalisé ça aurait pu marcher? »

Etre zen : Adopter le lâcher prise.

Positiver : Pourquoi ne pas vivre le moment présent plutôt que de penser à l’échec et à ce qui va suivre comme regrets ? Il est préférable de penser à la réussite pour réussir.

Eliminer le doute : Mettre de côté tout ce qui est relatif au doute même le fameux « Ok j’ai décidé je vais ESSAYER de commencer mon projet », on n’essaye pas on fonce et c’est tout.

Désormais une fois engagé dans notre projet professionnel ou personnel, on peut rencontrer des obstacles et des imprévus qui peuvent nous mener à l’échec, voici comment y remédier:

Faire face : éviter de fuir son échec et ses blessures, apprendre à faire face, à analyser, et à trouver des solutions, la plaie a besoin d’être soigné avant qu’elle se ferme par elle-même. « L’échec n’est pas à nier, Il faut plutôt l’analyser, en tirer les éléments pour bâtir d’autres stratégies. » la psychologue Isabelle Stoquelet-Dargent.

S’accorder le droit d’avoir un moment de déprime : il faut avouer que l’échec au premier coup reste dur à accepter on peut se permettre de pleurer ou de déprimer une petite période sans que ça dure longtemps et sans perdre contrôle.

Reprendre confiance en soi : Renforcer son estime de soi en analysant le chemin parcouru et se dire qu’on a bougé qu’on a passé à l’action même si ça n’a pas abouti à nos attentes.

Assumer ses choix : se poser les bonnes questions, repasser dans sa tête tout son film et son parcours en commençant par le point de départ « son choix » et tout ce qui a suivi comme enchaînement, puis en assumer.

Transformer l’échec en réussite : en tirer des leçons et profits, lister tout ce qui a manqué dans son expérience et remplir sa valise à stratégies vous en aurez besoin pour votre prochain projet, votre prochaine réussite, et enfin effacer le mot « échec » de son dictionnaire et le remplacer par le mot « apprentissage ».

Quand un enfant apprend à faire du vélo pour la première fois, il tombe et se relève, puis il tombe et se relève encore, et il continue à le refaire jusqu’à ce qu’il puisse le conduire correctement. Votre vie est comme un vélo que vous apprenez à conduire.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply