CRÉATIVITÉ: LA STRATÉGIE WALT DISNEY

CRÉATIVITÉ: LA STRATÉGIE WALT DISNEY

Le rêveur, le réaliste et le critique en chacun de nous

Voilà un outil bien connu du coaching en général, et de la créativité en particulier. A tel point que la légende et la réalité se confondent, quant à l’origine de cette technique. C’est même assez joli de la voir directement attribuée à Walt Disney avec à la clé une garantie de réussite, parce que Disney, hein, c’est un empire, c’est le Steve Jobs du dessin animé, quoi.

En réalité, cette stratégie a été modélisée par Robert B. Dilts dans Strategies of Genius. L’idée de départ est simple: Dilts estimait que l’un des éléments majeurs du génie de Disney reposait sur sa capacité à explorer les choses de différents points de vue. Il en a tiré trois angles de perceptions essentiels: le rêveur, le réaliste et le critique.

Toujours selon lui, sans ces trois dimensions d’une même situation, point de salut:

  • Le rêveur sans réaliste ne peut pas concrétiser ses idées.
  • Le critique et le réaliste vont être peu créatifs et/ou innovant sans le rêveur.
  • Le critique et le rêveur dans le même bateau sans réaliste, ça donne des conflits sans fins.
  • Le rêveur et le réaliste peuvent accomplir des choses ensembles, mais sans atteindre le degré de qualité qu’ils auraient pu avoir avec un critique à bord.

Le problème étant que si ces trois traits de personnalité cohabitent en chacun de nous, avec des degrés et des modes d’expression divers, en fonction de notre histoire personnelle, les trois se livrent une guéguerre presque Karpmanienne pour savoir lequel aura le dessus sur les autres, au lieu de vivre en bonne intelligence, en synergie, comme un dit chez les consultants. En d’autres termes, il se joue entre les trois les mêmes jeux de pouvoir que nous jouons avec nos concitoyens.

Mais trêve de blablas, la littérature sur le sujet abonde suffisamment pour qu’il soit peu utile de réécrire toute la théorie. Voici un moyen de réconcilier nos trois traits de personnalité et passer une situation, un problème, une recherche de solution/stratégie à la moulinette de ces trois filtre – fichtre: une nouvelle triplette;)

Mini coaching: la stratégie Walt Disney

La version que je vous propose aujourd’hui est UNE version, il existe de nombreuses façons de la mettre en œuvre. D’autre part, c’est une version individuelle. Vous l’avez bien compris, elle est aussi utilisable en version équipe, pour éviter que les décisions collectives finissent en aller simple pour le paradoxe d’Abilène.

1- Rêvez votre objectif:

N’hésitez pas à fermer les yeux et laisser venir à vous toutes les images qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez à l’accomplissement de votre projet, ou à la résolution de votre problème. Explorez-le sous toutes les coutures, y compris celles de vos sens. Ici, il ne s’agit ni de réalisme, ni de faisabilité, aussi autorisez-vous à explorer les solutions les plus fantaisistes…

  • Quel est l’objectif?
  • Quel est le but de ce projet?
  • En quoi est-ce qu’il vous motive?
  • Qu’est-ce qu’il vous apportera?
  • Quelles solutions ou stratégies, y compris les plus délirantes (genre baguette magique), vous viennent à l’esprit?
  • Retenez-en trois, dont une vraiment abracadabrante(sque)

2- L’œil du réaliste:

Pour chacune de ces trois solutions, y compris la solution farfelue posez-vous les questions suivantes, et répondez-y sans censure ou contrainte:

  • Que devez-vous faire pour la mettre en œuvre?
  • De quelles ressources avez-vous besoin?
  • De quelles personnes?
  • Pour faire quoi?
  • Quels obstacles risquez-vous de rencontrer?
  • Comment les contourner?

3- Le regard critique:

Soumettez chacune de ces trois solutions/stratégies à une observation rigoureuse, autant dans leur globalité que dans le détail:

  • Quels sont les avantages?
  • Quels sont les inconvénients, les coûts?
  • Quels éléments de dépendent pas de vous?
  • Qu’est-ce qui pourrait l’améliorer?

4- Définir la stratégie

Vous disposez à présent de différentes possibilités qui vont vous amener à élaborer une stratégie:

  • Quels sont les éléments à retenir?
  • Comment les combiner en une mosaïque cohérente, qui va vous donner une stratégie unique?

Étonnamment peut-être – mais au fond pas tant que ça – les stratégies ainsi concoctées conservent le plus souvent plusieurs éléments clé issus des solutions fantaisistes. Celles-ci sont souvent l’expression désinhibée des tripes, qui ont un accès privilégié à nos valeurs motrices et à nos talents naturels, sans la censure de la raison.

Du coup, il résulte souvent de cet exercice des stratégies ou solutions qui peuvent paraître surprenantes, d’un point de vue externe, mais se révèlent diablement efficaces, car elles correspondent à ce que nous savons faire naturellement.

Source : ithaquecoaching.com

Manel DRARENI
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply