Comment retrouver son estime de soi ?

Comment retrouver son estime de soi ?

Être enfin soi-même. Ne plus se soucier de l’effet que l’on fait. Agir sans craindre l’échec ni le jugement. Ne plus trembler à l’idée du rejet. Et trouver tranquillement sa place au milieu des autres. Vivre Imparfait, libre et heureux 

Médecin psychiatre, Christophe André, auteur de plusieurs livres, nous donne des outils pour mieux comprendre les mécanismes de l’estime de soi.

La base de l’estime de soi dans l’éducation

Christophe André nous invite à nous poser les questions suivantes :

Est-ce que la famille dans laquelle je vivais m’a aimé inconditionnellement ? Est-ce que j’ai pu prendre des risques sans être puni pour avoir échoué ?

Est-ce que mes parents valorisaient mes réussites ? Est-ce qu’ils étaient compréhensifs envers mes échecs ?

Comment mes parents se comportaient-ils eux-mêmes ?

Étaient-ils dans la peur d’agir, dans la peur du jugement d’autrui ?

Quelles sont les différences entre des personnes à haute estime de soi et d’autres à basse estime de soi ?

 Les personnes à haute estime d’elles-mêmes :

Ces personnes peuvent facilement citer leurs qualités, osent agir, relever des défis et voir l’échec comme une leçon et une expérience.  L’estime de soi est contraire au narcissisme : quand les gens ont une parfaite en estime de soi, ils se réjouissent de l’échange et le partage avec d’autres personnes, dans le respect.

Les personnes à basse estime d’elles-mêmes :

Les personnes à basse estime d’elles mêmes se trouvent difficilement des qualités, elles sont plus axées sur leurs défauts. Elles ont peur de l’échec et du jugement des autres et s’identifient en tant que personnes à l’échec.

Leur discours intérieur continu est négatif. Il dévalorise et intoxique : « tu n’y arriveras pas, tu vas échouer, ce n’est même pas la peine d’essayer, tout le monde se fiche de toi ».

Retrouver l’estime de soi, mais comment ?

Faire preuve d’humilité: L’humilité consiste à se penser comme égal : Je ne suis ni supérieur ni inférieur à qui que ce soit. Je ne cherche donc à dominer personne et je ne me sens dévalorisé par personne. Je suis plutôt dans la recherche de l’échange, du partage.

 Se réjouir des partages et échange: Au lieu de s’enfoncer (je suis nul) ou que se comparer (j’en sais moins qu’elle, j’ai moins fait de choses dans ma vie qu’elle…). Les personnes à haute estime d’elles-mêmes se réjouissent d’être entourées de personnes avec qui elles partagent leurs connaissances et expériences des moments de bonheur.

 Accepter l’erreur et l’échec: Nous sommes souvent trop sévères avec nous-mêmes. Nous devons nous respecter comme nous respectons un ami qui a des défauts ou des imperfections. Se croire parfait ne sert à rien. Au contraire, cela nous mènera systématiquement à renoncer à agir.

 Ne pas se comparer: Christophe André parle de folie comparative. Plus on se compare, plus on ressent de l’insatisfaction.

Cultiver une vie spirituelle: La foi présente de nombreux bénéfices pour la santé mentale.

 

 

 

 

Source : http://apprendreaeduquer.fr

 

2 comments

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

2 Commentaires

  • Nadir
    24 juillet 2017, 15 h 49 min

    merci beaucoup Naziha , c’est très intéressant comme sujet…bonne continuation

    REPLY
    • Naziha Mezari@Nadir
      24 août 2017, 19 h 39 min

      Merci Nadir!

      REPLY