Comment faire pour être une personne positive?

Comment faire pour être une personne positive?

Être en mode positif et le rester c’est le rêve, mais, comment faire concrètement ? Il est possible de changer toute pensée négative inscrite dans notre subconscient et par là reprogrammer notre cerveau.

Comment rester positif ? Impossible avec tout ce qui se passe autour de soi !

Tout ce qui est négatif comme les peurs, les angoisses, les jugements et les critiques non constructives dérèglent notre cerveau et affectent notre façon de penser et de réagir.

Les pensées négatives et répétitives ont un effet dévalorisant sur notre estime, notre confiance et notre bien-être ; ce qui contribue grandement à diminuer notre estime et notre confiance régulièrement et fréquemment pendant des jours, des semaines, des mois et parfois des années.,

Tout cela peut être modifié !

On ne devient pas positif par un coup de baguette magique. Il y a une méthode à suivre qui peut permettre de le devenir.

En choisissant de penser positivement, on arrive à mieux contrôler sa vie, mais l’on fera aussi de chaque expérience un moment plus agréable.

Si l’on ne s’entraîne pas, ce « mode positif » va logiquement rester faible. Si, au contraire, on s’exerce régulièrement, notre cerveau va se renforcer et notre aptitude à être positif et à penser plus positivement va s’accroître.

D’une part, il faudrait arrêter de nourrir notre esprit négatif car nous avons des milliers de pensées par jour. Certaines, résultent de notre subconscient et sont difficiles à gérer. D’autre part, un nombre important de pensées négatives est le résultat de notre environnement (famille, travail…). C’est sur celles-là qu’il est facile d’agir !
Si, en revanche, on nourrit mal notre esprit avec des regrets, de la violence, des pensées négatives…, on se sentira mal.

Exemples d’aliments négatifs pour l’esprit

Notre sentiment quand quelqu’un de notre entourage n’arrête pas de critiquer ou de se plaindre, un message triste d’un inconnu sur Facebook, ou entendre parler d’un meurtre, d’un attentat terroriste ou d’inondations dans les médias.

Nous sentons-nous mieux ou moins bien ?

Nous ne sommes pas obligés de connaitre toutes les calamités du monde. Le négatif est comme une maladie contagieuse. Alors essayons de suivre un régime médiatique dès maintenant. Voyons si nous nous portons mieux ou moins bien !

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes, résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde » Bouddha

Maintenant que l’on a supprimé la source du négatif, nous entamons la croissance du positif.

Pour commencer, nous remarquons que beaucoup de personnes doutent, qu’elles ne voient rien de positif autour d’elles et pour elles, être positif est impossible. Elles se trompent !
Au début, tel un entraînement physique et malgré les courbatures le résultat, à la fin, est bien là. La positivité est comme un muscle à travailler pour donner le meilleur de nous-mêmes.

Cinq façons pour devenir positif

1- Prenons conscience de nos émotions négatives et cherchons comment faire pour être plus positif !

2- Acceptons notre négativité et essayons de la changer en positif !
Exemple: « J’ai un problème » STOP ! En nous rendant compte que nous venons d’avoir une pensée négative, il faut tout de suite tenter de la changer, « J’ai un défi à relever ».
Ceci en est le principe. Être négatif, n’est pas dramatique, tant que l’on fait l’effort tenter pour de changer la situation. Au bout d’un mois, on pourra freiner cette négativité et être positif avant même qu’elle n’apparaisse.

3- Notons les cinq choses positives de la journée : chaque jour en fin de journée, notons sur un carnet, cinq choses positives qui sont arrivées. S’il n’y en a pas eu, continuons quand même !

4- Repérer le positif tout au long de la journée : à chaque fois que nous avons quelque chose de positif, notons-le. Et à chaque fois que nous ressentons du négatif, notons-le, et essayons de le remplacer par quelque chose de positif.
« Je suis angoissé » deviendrait par exemple « Je me sens angoissé mais je vais aller mieux, je me sens bien ».
Repérons le positif dans les plus petites choses : un sourire, un comportement, une parole, un oiseau, un enfant.

5- Se nourrir de pensées positives : plus nous sommes positifs… plus nous apprenons à voir du positif, et plus nous en voyons, plus nous nourrissons notre esprit de positif et plus cette même positivité ressurgit ensuite dans nos pensées.

Source: http://guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr/

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply