Anis Mahiou, l’un des plus jeunes coachs professionnels, nous parle de notre potentiel caché

Anis Mahiou, l’un des plus jeunes coachs professionnels, nous parle de notre potentiel caché

Nous vivons dans un monde où les opportunités sont innombrables, l’information abondante et la concurrence féroce !  Que souhaitons-nous ? Nous souhaitons tous, avoir du succès, réussir et être heureux.  Pourtant, certains obstacles viennent perturber nos désirs. Parfois, ils viennent de nous, nous les avons, nous-même, mis en place. Cela dit des milliers de personnes réussissent dans la vie grâce à de nombreuses aptitudes, outils… Dans cette interview, Anis Mahiou, l’un des plus jeunes coaches professionnels nous explique tout cela. 

Elite presse : Anis Mahiou bonjour, vous êtes coach professionnel. Sur votre profil Facebook on lit que vous avez étudié l’économie à l’université parisienne, rien à voir donc avec la PNL ! Comment avez-vous atterri dans ce domaine ? dites-nous un peu plus sur votre parcours professionnel et vos formations.


Anis Mahiou :
cela s’est fait en plusieurs phases, et je dois dire que ça a commencé assez tôt. Déjà j’étais footballeur, j’ai joué dans trois clubs différents en Algérie et durant cette petite carrière j’ai été capitaine d’équipe. Je crois que j’ai toujours eu ce rôle de leader. Je ne me suis pas arrêté là, j’ai commencé par la suite à lire des livres sur l’état d’esprit des sportifs de haut niveau, leurs comportements …etc.
Puis à 16 ans, j’ai rencontré beaucoup de difficultés avec les filles, et c’est là où j’ai commencé à me documenter et tenter de trouver des solutions à mes ambigüités. J’allais sur des blogs, articles et des livres sur le développement personnel, la communication, la séduction…
En 2010 j’ai eu mon Bac, je suis parti en France pour justement tenter de passer à un niveau plus professionnel, j’ai donc opté pour le leadership d’entreprenariat et la PNL puis en 2013 je me suis lancé dans le network marketing (j’avais seulement 21 ans). C’est à ce moment-là que je suis véritablement passé d’un développement personnel amateur à un développement personnel professionnel. J’ai suivi des formations diverses et je me suis entouré de personnes très inspirantes, des formateurs, conférenciers, de jeunes et riches entrepreneurs. Tout cela dans le cadre du network marketing, où on avait des formations en continu et en suivant mon cursus universitaire.
Quand j’ai compris que j’étais fait pour être coach professionnel, j’ai commencé à chercher des vraies certifications, de vraies formations dans des instituts et des écoles spécialisés en PNL, neuroscience, coaching, conférence, psychologie positive, la gestion des émotions etc…

E.P : Vous êtes également fondateur de TVP ‘Transformez Votre Potentiel’. Pourquoi êtes-vous engagé dans une telle mission ?
A. M :
TVP est une entreprise qui a vu le jour en 2015. Après avoir eu ma propre expérience dans ce domaine et au bout de huit ans d’expérience j’ai décidé de partager mon savoir-faire. Le but c’est d’aider les autres face à leurs obstacles. J’ai toujours aimé aider, inspirer, enseigner… Cependant, c’est un métier un peu à la mode aujourd’hui, ça fait beaucoup de buzz mais, ce que les autres ne savent pas c’est que pour réussir dans ce métier il faut plusieurs compétences sans parler de la pratique de coaching. Il faut une phycologie très optimale, une stratégie d’affaire et être un entrepreneur aussi. Il ne faut pas juste maîtriser le coaching, en France 80% des coaches certifiés sont au chômage !

E.P : Qu’en est-il de la tournée ?
A. M :
la tournée est un événement unique qu’on organise une fois par an, et qui demande un engagement maximal, encore plus parce que le coaching est encore tout nouveau en Algérie. Nous nous engageons durant cette tournée à délivrer le même message, gardé le même contenu d’un coaching professionnel mais à des prix très réduits. Cela se passe en deux étapes : une demi-journée, histoire d’informer et de provoquer la prise de conscience (nous l’avons fait à Oran et Alger en mars dernier) puis une deuxième étapequi se fera en un séminaire de deux jours (ce weekend) dans le but d’assister les autres à façonner le futur.
E.P : Justement, « Déployez votre plein potentiel » c’est l’intitulé de votre séminaire qui aura lieu le 21 et 22 avril et qui s’étalera sur deux jours, au cours desquels vous allez nous montrer comment redonner une nouvelle dimension à sa propre vie et carrière. Pouvez-vous nous en dire plus ?
A.M :
Effectivement, le coaching se fera en quatre étapes. Le premier niveau c’est l’information. Le second niveau c’est la formation, à ce niveau-là on commence à comprendre le concept et une fois qu’on a assimilé tout cela on enchaîne avec le troisième niveau qui est la déformation. C’est contredire et challenger toutes ces habitudes, croyances, idées reçues… c’est un peu une prise de conscience. Et c’est après tout cela qu’on arrivera à la transformation et le changement.

E.P : Ces deux jours seront-ils suffisants pour transformer des vies ?
A. M :
Absolument pas, moi je le dis, je ne suis pas magicien ! La demi-journée servira à informer et déclencher le déclic seulement. En une demi-journée on ne change pas sa vie et on ne bâtit pas grand-chose non plus …

E.P : Ne pensez-vous pas qu’il faudra un suivi et un diagnostic personnel pour chaque personne -individuellement – et non au sein un groupe de personnes.
A.M :
Non, c’est justement ça notre expertise ! C’est un coaching de groupe, pendant le séminaire nous prendrons quelques personnes en coaching individuel, mais à travers mon expertise et mon expérience, je sais que les obstacles sont communs donc on peut ramener ça à un niveau collectif. Après pour ceux qui le souhaitent, bien sûre qu’on peut procéder à un coaching individuel.

E.P : Sur votre site web et dans une vidéo que vous avez posté, vous nous parlez d’obstacles et d’handicapes que nous rencontrons quotidiennement. Ces obstacles que vous évoquez sont-ils les mêmes pour tout le monde et comment allez-vous nous aider à les vaincre ?

  1. M : C’est les grands obstacles de la vie. Chacun a son vécu et sa réalité mais les grands obstacles sont communs. L’être humain est ainsi fait, et la psychologie marche comme cela. Les obstacles se classent en cinq catégories :
    * Idées reçues, croyances réductrices, préjugées.
    * Les peurs : peur de l’échec, du rejet, de ne pas être aimé.
    * Les mauvaises habitudes : l’alcoolisme, le tabac, les addictions en général.
    * L’environnement : les gens qui nous entourent ont un impact massif sur nous.
    *Le manque d’information, de stratégie et le manque d’éducation.

E.P : l’Education parlons-en ! Sur un plateau télévisé de la chaîne privée « Echourouk » vous dite : « les diplômes ne sont point suffisants » vous dites également que les premiers de la classe ne sont jamais les premiers de la vie professionnelle. Croyez-vous réellement que notre potentiel caché, vaut plus que nos connaissances intellectuelles ?
A .M :
J’ai dit cela mais il faut nuancer les propos. Quand je parle de diplômes, je fais allusion à tout ce qui est académique éducatif. La raison pour laquelle ils sont insuffisants, c’est parce que, lors de ses apprentissages il y a très peu de psychologie et de savoir-être. À l’école par exemple, on ne nous apprend pas comment gérer nos émotions, c’est l’une des compétences les plus importantes dans la vie, on ne nous a pas appris non plus comment rebondir après un échec… Pour moi, quelqu’un d’éduqué, ce n’est pas celui qui a suivi des études mais qui celui qui arrive à attendre les objectifs qu’il se pose.

 

E.P : Vous avez posté une vidéo dans laquelle vous vous adressez à nous, vous nous questionnez et vous nous faite réfléchir. Vous nous vendez du rêve et pas qu’un peu en nous proposant une meilleure maîtrise de notre vie personnelle et carrière professionnelle. Ne craignez-vous pas que cela soit mal interprété par certains et qu’on vous prenne pour un charlatan ?
A. M :
je suis convaincu de ce que je dis et je ne me considère pas comme un vendeur de rêve, pour une seule et unique raison qui fait toute ma crédibilité : tous les séminaires que je propose auront des résultats, que moi-même j’ai eu dans ma vie. Contrairement aux autres formateurs, moi je n’enseigne jamais ce que je n’ai pas vécu et expérimenté dans ma propre vie. Tout ce que je transmets c’est des stratégies, que j’ai mis en place dans ma vie et qui ont apporté des résultats. Je suis les fruits de ses résultats et j’en suis satisfait. La critique, quant-à-elle a toujours existé.

E.P : Que répondez-vous à toutes ces questions que l’on se pose avant de se lancer dans une séance de PNL : « ne vais-je pas perdre mon temps ? Est-ce que ça vaut vraiment l’argent qu’’il faut y consacrer ?  Ai-je réellement des outils dont je ne me sers pas, ne devrais-je plutôt pas approfondir les outils que j’ai déjà appris et expérimentés par moi-même ? »
A. M :
je leur poserai une autre question à mon tour. Je leur demandais s’ils pensent qu’il y a un écart entre ce qu’ils veulent être et ce qu’ils sont aujourd’hui. Si oui, il y un a écart, cela voudra dire qu’il leur manque quelques outils et stratégie afin d’arriver à ce qu’ils souhaitent être.

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply