Stratégie : L’affirmation de soi

Stratégie : L’affirmation de soi

Hello Les Élites !

Comme promis, je reviens aujourd’hui avec un nouveau sujet à traiter 🙂

Lors de ma précédente publication, je vous avais demandé de choisir la stratégie que vous voudriez que je développe. Vous en aviez choisis plusieurs et rassurez vous… Je vais TOUTES les développer pour vous !

J’ai trouvé judicieux de commencer par la stratégie : « L’affirmation de soi » qui à mon sens serait le plus beau des soulagements qu’on puisse donner à notre être ! Cette dernière nous permettrait d’exprimer nos ressentis et nos besoins sans violences. Grâce à l’affirmation de soi, nous apprenons à écouter et à valider nos besoins en facilitant les prises de conscience ! Cependant, tout cela nécessite un travail sur soi pour clarifier ses besoins, son rôle et ses objectifs !!

Tout d’abord, il faut savoir que cette stratégie est réfléchie, elle se base sur la prise en compte des pensées, des émotions, des opinions,  et la défense de ses droits tout en respectant ceux des autres.

Oui, c’est bien dit comme ça … mais comment le faire ?

Exprimer ses pensées, émotions & opinions

Pensées :  » Je suis malade, j’ai besoin d’aller me soigner. » Exprimer clairement nos pensées pour permettre aux autres de comprendre ce qu’on désire.

Émotions : « Je ne comprends pas pourquoi tu réagis ainsi, ça me gêne. » L’expression de l’émotion même parfois négative nous permet de nous soulager et d’améliorer nos relations interpersonnelles.

Opinions : « Je trouve que tu devrais songer à changer les rideaux. » Exprimer son opinion passe par l’estime de soi, donner notre avis permet de refléter qui on est et qu’est ce qu’on veut.

Si vous arrivez à clarifier et définir vos pensées, vos émotions et vos opinions, sachez que vous êtes sur le chemin de l’affirmation de soi.

Si vous pensez que vous ne vous affirmer pas assez, commencez par prendre un cas de figure et décortiquez-le.

Dans la plupart des cas, on se rend compte de notre mal-être lorsqu’on est de mauvaise humeur, lorsqu’on ressent une boule au ventre, un mal de tête ou de la fatigue accompagnée d’une démotivation totale.

  • Si votre salaire ne vous convient pas, exprimez-le ! « Je serai ravie de travailler pour vous et en même temps le salaire que vous me proposez ne me convient pas, car je considère que les efforts fournis pour cette tâche mériteraient une bien meilleure rémunération.

Quel est le pire qui puisse arriver à votre avis si vous demandez ça ? Et qu’est-ce qui pourrait NE PAS arriver si vous NE le faites pas ? Pensez-y …

À l’homme audacieux, la fortune tend la main.

Proverbe latin

  • Si vous ne voulez pas sortir car, vous avez quelque chose de plus important, faites-en part aux personnes qui vous ont invités SANS PASSER PAR LES EXCUSES. Exemple : si vous considérez que cette sortie peut nuire à votre productivité journalière, exprimez-le ainsi :  » Je suis ravie que tu aies pensé à moi pour aller prendre l’air, mais je ne pourrais pas venir, car je préfère rentrer tôt, ça me permet de passer une bonne semaine. »

Je pense qu’on est confrontés à ce genre de situations au quotidien. Parfois, on ose et parfois, on n’ose pas. Le pire, c’est de ne pas oser s’exprimer sur quelque chose qui nous tienne à cœur et dont le besoin est irrévocable. On le sait et on le saura toujours mieux que personne !

Les personnes qui sont face à nous ne savent pas ce qu’on pense, ni ce qu’on ressent.

Moi, lorsque j’ai « osé » exprimer mes besoins… La vie s’est chargé de m’écouter.

Essayez ! Avec un peu de chance, vous n’en mourrez pas 🙂

Auteure : Manel Drareni

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply