Visualisation positive : l’exercice en 3 étapes pour visualiser efficacement

Visualisation positive : l’exercice en 3 étapes pour visualiser efficacement
Dans le cadre de leur préparation mentale, les sportifs de haut niveau utilisent la visualisation positive avant leur compétition afin d’améliorer leurs performances et leur concentration. À leur image, vous pouvez, vous aussi, profiter du bénéfice d’une telle technique pour vous aider à réaliser vos objectifs et vos rêves de vie.

La visualisation positive est un outil à la portée de tous.

La visualisation positive, une technique au service de votre épanouissement personnel

La visualisation positive est un outil puissant de développement personnel. Elle permet de mieux se préparer aux situations que vous allez vivre, de gérer le stress, de garder la motivation sur le long terme et de dépasser vos appréhensions et vos peurs.

En visualisant de façon positive un événement, vous pourrez l’aborder avec plus de confiance et de manière plus détendue.

Par contre, pour que cet outil livre toutes ses potentialités, il faut vous entraîner.

Bien visualiser, c’est comme tout : ça s’apprend !

C’est pourquoi j’ai créé une méthode pour que vous appreniez à visualiser efficacement.

Mais avant de passer à l’exercice, je voudrais vous présenter les fondements de la visualisation positive.

La visualisation positive, un travail sur les émotions et les sensations

La visualisation positive consiste à se représenter mentalement une situation et à ressentir toutes les émotions et les sensations qui y sont associées.

Contrairement à ce que le terme visualisation peut laisser penser, l’exercice ne se limite pas au seul aspect visuel. Vous devez utiliser tous vos sens : le visuel, l’auditif, le kinesthésique, l’olfactif et le gustatif, que l’on résume sous l’acronyme VAKOG.

Et maintenant, passons à l’exercice…

Remarque : l’exercice suivant est un exercice d’initiation. Il vous permet de constater concrètement les effets physiques d’une bonne visualisation.
Lorsque vous maîtriserez cet exercice, vous pourrez ensuite essayer de visualiser des situations complexes (la réussite d’un projet, un entretien d’embauche, une prise de parole en public, etc.)

Croyez moi, lorsque la vous saurez utiliser correctement la visualisation positive, vous constaterez que les effets sont très puissants.

Étape n° 1 : faites le calme autour de vous et en vous

Tout d’abord, choisissez un endroit calme.

Éteignez toutes les sources de distraction, téléphone, radio, télévision, musique.

Respirez et détendez-vous. Installez-vous confortablement sur une chaise ou dans un fauteuil.

Étape n° 2 : Visualisez un objet simple

Je vous propose de réaliser cet exercice avec un bonbon à la menthe. Ce n’est qu’un exemple, et vous pouvez aussi choisir un autre aliment, un fruit ou une viande, ou encore un carré de chocolat.

Dans un premier temps, vous allez vous concentrer sur l’aspect visuel de cet objet.

Si je reprends mon exemple, vous voyez un rond. Puis, vous coloriez ce rond de la couleur verte. Imaginez le bonbon en deux puis trois dimensions. Prenez le temps de bien voir sa forme précise, sa texture, s’il est brillant ou mat, s’il est lisse ou avec des rayures.

Y a-t-il une inscription, une marque sur ce bonbon ?

Imaginez ensuite que vous prenez le bonbon dans votre main. Ressentez si sa texture est dure ou molle. Puis lorsque vous ouvrez l’enveloppe qui entoure le bonbon, entendez le petit froissement du papier.

Une fois le papier ouvert, sentez l’odeur qui se dégage.

Est-elle forte ou plus subtile ?

Étape n° 3 : ressentez toutes les manifestations physiques

Enfin, mettez ce bonbon dans votre bouche. Ressentez son goût, la façon dont il fond sur votre langue.

Quel goût a-t-il ? Sucré ? Acidulé ? Fond-il rapidement ou lentement ?

A ce moment présent, vous commencez peut-être déjà à saliver ou à vous sentir plus détendu.

Si c’est le cas, c’est parfait, car vous ressentez les manifestations physiques de votre visualisation. Il faut vraiment les ressentir comme si vous étiez en train de le manger en réalité.

Si vous ne ressentez pas ces manifestations physiques, peut-être avez-vous été un peu vite ? Ou peut-être que le moment que vous avez choisi n’était pas assez propice ?

Recommencez l’exercice jusqu’à ressentir les sensations physiques.

Une fois que vous serez parvenu à créer ces manifestations physiques en visualisant un objet simple, entraînez-vous avec un autre objet. Petit à petit, vous développerez vos capacités à ressentir et vous pourrez utiliser cet outil sur vos objectifs et vos projets.

Source : www.penser-agir.fr

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply