Une bonne hygiène de vie en 2017 :comment en finir avec la procrastination ?

Une bonne hygiène de vie en 2017 :comment en finir avec la procrastination ?

« Je suis en surpoids, je mange mal, je ne fais aucune activité sportive, mes muscles sont enveloppés de graisse, il faut que je maigrisse, il faut que j’adopte un nouveau mode de vie. C’est décidé! cette année je me reprends en main, demain j’irais courir, demain je mange sain, demain je ne grignoterai plus ! » Qui ne s’est jamais promis ces belles choses, ces résolutions du nouvel an…pour reprendre ces mauvaises habitudes dès  le lendemain ?

Rassurez-vous, nous sommes tous atteint de  procrastination quand il s’agit d’entamer un changement ou de prendre les bonnes résolutions sur le plan alimentaire et sportif car nous savons tous que ce n’est pas gagné d’avance et nous ne savons pas nous donner les bonnes motivations.

Tout d’abord qu’est-ce que la procrastination ?

C’est  « l’art » de reporter les choses, un sport international dans lequel un bon nombre de la population mondiale excelle  Qu’on soit enfant, jeune, adulte ou vieux, nous avons tendance à remettre ce que nous devons faire aujourd’hui à demain. Et trop souvent pour aucune raison valable !

Si la procrastination est un véritable handicap pour les professionnels, il n’en est pas moins pour les personnes qui souhaitent prendre leur vie en main et entamer une nouvelle hygiène de vie.

Pourquoi est-ce que vous procrastinez ?

Si vous remettez tout le temps votre entrainement sportif à demain c’est parce que vous avez peur du changement, vous savez que vos projets bouleverseront vos petites habitudes et cela ne vous enchante guère ! Exemple : Oui mais si je vais courir demain, cela veut dire qu’il faudra que je rentre avant telle heure pour me préparer et aller à … impossible je laisse pour le jour qui suit.

En plus de la peur du changement, vient s’ajouter le désir de préserver votre estime personnelle, en d’autre termes : remettre au lendemain ce que vous devriez faire aujourd’hui vous évitera le risque d’échouer. Vous avez peur de ne pas pouvoir courir, tenir longtemps, faire un exercice…Exemple : je n’ai pas l’habitude de soulever des altères d’un tel poids, de là à en faire une série de 15, bon je ne le ferais pas, je trouverais bien autre chose…

Comment s’en sortir ?

Pour vaincre sa procrastination, il faut commencer par se poser les bonnes questions  et décomposer vos objectifs en étape. Pourquoi j’ai envie de la faire ? Quand voudrai-je voir le résultat ? Quand faudra-t-il commencer ? il serait bien de faire 15 minutes sans s’arrêter de course au début ! Vous ne serez pas toujours à la hauteur de vos attentes, mais ce n’est pas pour autant que vous devriez abandonner. Ce n’est pas grave si vous n’arrivez pas à tenir 15 minutes de course à pied, pas la peine de se frustrer ! Le but est justement d’arriver à atteindre ces 15 minutes de footing. Petit à petit vous allez vous surpasser et faire mieux.

Des solutions concrètes :

Avant de commencer donnez-vous le temps et les moyens. Planifiez vos moindres faits et organisez-vous à la minute.  Ne vous engagez pas hâtivement, vous provoquerez ainsi la procrastination. Fixez, par exemple, une petite demi-heure par jour  sur votre planning, matin ou soir cela n’a pas vraiment d’importance, l’essentiel c’est de vous y tenir.

Débarrassez-vous des limites mentales, cette petite voix qui vous dit que vous manquez de temps, que vous ne l’avez jamais fait, que vous n’y arriverez pas, que vous êtes trop vieux pour changer…

Ensuite donnez-vous les moyens pour y arriver : des chaussures de course, un chronomètre, une alimentation saine…Puis offrez-vous une récompense si vous y arrivez. Dites-vous par exemple : si j’arrive à courir 30 minutes le premier mois, je m’achète un casque audio Beats, il m’aidera à tenir encore plus longtemps !

Pour Finir concrétisez les choses, listez  tout : par quoi commencer le premier jour, que faire le deuxième jour… puis attaquez la seconde semaine, la troisième… tout en fixant l’objectif à atteindre pour la dernière semaine, disant par exemple  que si le premier jour  vous arrivez à faire seulement 8 minutes de course à pied. Ne cherchez pas à faire 15 le lendemain mais plutôt à maintenir ce timing au moins pendant  3 jours, ce n’est qu’à partir du quatrième jour que vous allez chercher à rajouter un peu plus de minutes à votre chronomètre. En ajoutant seulement une minute à chaque jour après la quatrième journée  vous arriverez à courir 15 minutes au bout du neuvième jour. 21 minutes  à la fin de la deuxième semaine.  28 minutes en trois semaines et 34 minutes au bout d’un mois ce qui est déjà pas mal.

Même chose pour les exercices de musculation et de fitness, optez pour un programme de débutant, avec des haltères légères et des petites séries de 8 à faire deux fois. Quand vous  solliciteriez  assez votre muscle et que vous maitriserez la bonne technique, vous pourrez à ce moment faire plus et votre muscle répondra  mieux.

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply