Notre sélection de livres féministes

Notre sélection de livres féministes

Plus la peine de passer par la case histoire pour connaitre le combat et le triste sort des femmes,  plus la peine de faire des recherches pour connaître le passé et le triste sort de cette « créature » puisque -depuis le temps- plusieurs auteurs ont surfé sur ces événements historiques -chacun à sa façon- pour en faire des récits qui ne laisseront nul indifférent. Voici notre sélection de livres féministes que vous devez absolument lire pour rester motivés,inspirés mais surtout positifs :

1- Beauté fatale de Mona chollet : Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, maquillage et banalisation de la chirurgie esthétique, prescription obligatoire du port de la jupe … la  » tyrannie du look  » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du  » complexe mode-beauté  » travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au cœur de la sphère culturelle.

2- Rêves de femmes, une enfance au Harem  de Fatma mernisi : plongé dans le Maroc l’auteur nous raconte le quotidien romancé de plusieurs femmes au sein d’une même famille, à l’aube de l’indépendance et de l’émancipation féminine.L’humour y est toujours présent, mais ne voile pas les aspirations de celles qui trouve le harem trop lourd. Ça se lit d’une traite et les notes en fin de livre nous apprennent beaucoup.tendresse et drôlerie le rendent très facile à lire. La liberté que les femmes s’octroient avec leurs soins de beauté est fort réjouissante. Merci Fatima.

3- Certaines n’avaient jamais vu la mère de Julie Otsuka : Un roman, basé sur des faits réels et racontant l’histoire de toutes ces Japonaises qui ont dû abandonné au début du XXe siècle  leur famille et leur pays pour épouser aux États-Unis, sur la foi d’un portrait, un inconnu. Celui dont elles ont tant rêvé, qui va tant les décevoir. Chœur vibrant, leurs voix s’élèvent pour raconter l’exil : la nuit de noces, les journées aux champs, la langue revêche, l’humiliation, les joies aussi. Puis le silence de la guerre. Et l’oubli.

4- hygiène de l’assassin d’Amélie nothomb: Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n’a plus que deux mois à vivre. Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l’écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, étant de mauvaise foi et ayant un caractère difficile il les fera tous fuir. La cinquième lui tiendra tête. Misogyne, il se prendra au jeu. Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l’interrogatoire, à un duel sans merci où se dessine alors un homme différent, en proie aux secrets les plus s

5-Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou: Dans ce récit, considéré aujourd’hui comme un classique de la littérature américaine, Maya Angelou relate son parcours hors du commun, ses débuts d’écrivain et de militante dans l’Amérique des années 1960 marquée par le racisme anti-Noir, ses combats notamment avec M.Luther King. Son témoignage, dénué de la moindre complaisance, révèle une personnalité exemplaire. A la lire, on mesure – mieux encore – le chemin parcouru par la société américaine en moins d’un demi-siècle…

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply