L’Allemagne bat la Suède et remporte l’or en football féminin aux JO

L’Allemagne bat la Suède et remporte l’or en football féminin aux JO

Il ne lui manquait plus que l’or olympique pour compléter son palmarès dans les tournois majeurs du foot féminin, et l’équipe d’Allemagne s’en est saisi en battant la Suède.

Il ne lui manquait plus que l’or olympique pour compléter son palmarès dans les tournois majeurs du foot féminin, et l’équipe d’Allemagne s’en est saisi en battant la Suède (2-1) en finale des JO-2016, vendredi au Maracana de Rio.

La « Mannschaft » féminine comptait déjà deux Coupes du monde et huit Euros, outre trois médailles de bronze aux Jeux. Elle succède aux États-Unis, qui étaient triples tenants du titre olympique et sont absents d’un podium de grande compétition pour la première fois de l’histoire.

Le Maracana réussit décidément aux sélections A du « Fussball », après la victoire des hommes de Joachim Löw au Mondial-2014.

Mais cela s’est fait dans l’adversité: si le public était plutôt germanophile en 2014, car il y avait le grand rival argentin en face, il s’est cette fois affiché ouvertement  pro-suédois, sans doute échaudé par le foot allemand depuis le fameux 7-1 de cette Coupe du monde.

Mais le stade mythique offrait néanmoins la scène idéale pour les adieux de Silvia Neid au bout de onze ans en tant que sélectionneuse, ainsi couronnés de succès.

L’Allemagne est venue à bout d’une Suède arrivée en finale en n’ayant gagné qu’un match, celui du coup d’envoi sportif de Rio-2016, avant de surprendre les deux autres grands favoris, les USA et le Brésil, aux tirs au but.

Marozsan débloque le match

Après le premier quart d’heure, où les Nordiques ont assiégé la surface adverse, les styles ont repris le dessus: elles jouaient le contre, et les Allemandes la possession.

A ce jeu-là, ces dernières s’offraient les meilleures opportunités. Après deux énormes occasions manquées par Leupolz (21e) et Mittag (25e), elles finissaient par concrétiser lorsque Marozsan, seule à l’entrée de la surface, ajustait une frappe enroulée du droit (48e).

Peu après, la même milieu tirait un coup franc sur le poteau et la malheureuse Sembrant reprenait du genou, et marquait contre son camp (62e).

La réduction du score de Schough peu après (67e) a fait exploser de joie le Maracana. On aurait dit que les Jaunes étaient brésiliennes! Mais c’était trop tard, surtout quand la même Schough dévissait alors qu’elle était bien placée (87e).

C’était trop tard: les Allemandes tenaient leur premier or olympique, et ne le lâcheraient pas. Tout en espérant que les jeunes garçons de Horst Hrubesch les imiteraient samedi en finale, face au Brésil de Neymar, pour là aussi un sacre inédit aux JO.

Le Canada complète le podium féminin: il a conservé son bronze de 2012 en battant le Brésil de Marta (2-1), plus tôt dans la journée à Sao Paulo.

source

Issam Saidi
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply